Les records de l’économie mahoraise

0
161
.
L’aéroport de Mayotte bat son record en nombre de passagers sur un trimestre

La tableau de l’économie au 3e trimestre fourmille de chiffres inconnus jusqu’alors par notre économie. Ils sont fournis par l’antenne mahoraise de la Banque de France (IEDOM)… Attention, voici une liste de records !

Tout d’abord, du côté de l’aéroport, les mois de juillet, août et septembre sont à marquer d’une pierre blanche. Ce sont 79.291 passagers qui sont passés par l’aérogare de Pamandzi, un plus haut. Et encore, ce chiffre est corrigé des variations saisonnières (CVS) pour des besoins statistiques. Les données brutes sont encore bien plus importantes. Au total, ce sont en réalité 102.873 personnes qui ont pris un avion à Mayotte (+5,5% par rapport à l’an dernier).
Il s’agit du meilleur trimestre de toute l’histoire de la plateforme aéroportuaire, la première fois que l’on passe la barre des 100.000 passagers en un trimestre.
Et notre aéroport s’offre deux records pour le prix d’un, avec 1.867 vols en trois mois.

Toujours dans le domaine des transports, nous n’avons jamais autant consommé de carburant. On parle de plus de 4,4 millions de litres de gazole ou super (+7,1% en un an) sur ce 3e trimestre. Et qui dit carburant, dit voitures. 756 véhicules neufs ont été immatriculés d’août à septembre, il s’agit du 3e meilleur trimestre pour le secteur.

On importe toujours plus

.
Toujours plus de containers au Port? Normal, les exportations battent des records

Record également pour les importations qui signent leur meilleur 3e trimestre de l’histoire économique de Mayotte. Ce sont plus de 129,5 millions d’euros de biens qui ont été importés (+13,6% par rapport au même trimestre de l’an dernier). Les exportations restant dans de basses eaux, notre balance commerciale enregistre sa 2e pire performance, avec un déficit de 127,7 millions d’euros en trois mois.

Logiquement, le détail des importations impressionne: celles des biens d’équipement professionnel dépassent, pour la 1ère fois, 30 millions d’euros en trois mois. Même tendance du côté des ménages: les importations de produits alimentaires sont à un plus haut (32,6 M€), comme celles des produits courants (à plus de 40M€), autant de biens destinés à des foyers qui consomment toujours plus et qui s’endettent.

Records de crédits… et d’interdictions bancaires

Les encours bancaires des crédits à la consommation explosent également leur record. Il datait… du trimestre précédent. Les ménages mahorais détiennent pour 171,8 millions d’euros de crédits conso (+15,8% par rapport à la même période de l’an dernier). Et encore plus en crédits pour la maison. Là encore, le niveau est inédit: 179,7 millions (+12% par rapport au T3 de 2015).

Les entreprises aussi ont recours au crédit pour leurs investissements comme leur exploitation. Avec 369,8 millions d’euros d’encours, elles établissent elles aussi un nouveau sommet.

Mais dans ce tableau d’une économie qui avance, certains semblent avoir les yeux plus gros que le ventre (ou que le porte-monnaie). Il n’y a jamais eu autant de personnes interdites bancaires à Mayotte. Elles sont 1.910, fin septembre (+1% sur un an).

RR
www.lejournaldemayotte.com

.
Attention aux interdits bancaires, toujours plus importants

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here