25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 2 octobre 2022
AccueilEconomieAutorisée à Mayotte, Int'Air Îles est bloquée à Pierrefonds

Autorisée à Mayotte, Int'Air Îles est bloquée à Pierrefonds

L'Airbus d'Int'Air Îles toujours pas autorisé à La Réunion
L’Airbus d’Int’Air Îles toujours pas autorisé à La Réunion

L’Airbus A320 d’Int’Air Îles a bel et bien débuté ses vols commerciaux il y a une semaine, mais pas comme l’aurait souhaité la compagnie. Lundi dernier, la première liaison fut en effet particulière. Faute du feu vert de l’Aviation civile française, l’avion a dû relier à vide Moroni au départ de Mayotte où il est basé. C’est donc au départ de la capitale comorienne qu’Int’Air Îles a effectué un véritable premier vol commercial sur Dar-Es-Salam avec 92 passagers.

Depuis, la situation s’est débloquée sur Mayotte, l’Airbus peut donc effectuer ses rotations normalement. Mais il n’en est pas de même pour sa ligne vers l’aéroport du sud de La Réunion. Pierrefonds reste toujours interdit à Int’Air Îles, alors que plus de 130 passagers avaient effectué une réservation sur le vol inaugural Dzaoudzi-Moroni-Pierrefonds prévu le 15 décembre. «Nous allons proposer aux passagers mahorais et réunionnais le remboursement de leurs billets ou leur acheminement à Moroni en Cessna», indique-t-on chez Int’Air Îles.

Dans un courrier adressé au ministre des Transports comorien, Seffoudine Inzoudine, le PDG d’Int’Air Îles ne mâche pas ses mots. «Il nous semble, jusqu’à preuve du contraire, qu’il y a une volonté manifeste de retarder le processus visant à nous donner le droit d’opérer en territoire français comme le font dans le même cadre les compagnies françaises en territoire comorien et ce, en application des accords bilatéraux qui lient nos deux États.»

La DGAC mise en cause

Le PDG d’Int’Air Îles met clairement en cause l’Aviation civile française. «Il existe une tendance de la part de l’Aviation civile française ou du moins de sa représentation à La Réunion». Pourtant, Seffoudine Inzoudine estime avoir respecté à la lettre les procédures.

L'A320 d'Int'Air Iles réceptionné le week-end dernier
L’A320 d’Int’Air Iles

«Nous avons introduit pour approbation nos procédures d’opérations depuis le 23 novembre 2016. À ce jour, nous n’avons reçu aucune réponse malgré une relance le 3 décembre. Cette demande a été suivie d’une requête pour la validation de notre programme de desserte du territoire français. Comme la première, elle est restée sans réponse à ce jour.»

Protéger Air austral et Ewa ?

Côté comorien, l’attitude de l’Aviation civile française est vécue comme une volonté de protéger Air Austral et sa filiale mahoraise Ewa. «Int’Air Îles est en train de subir les mesquineries de notre proche ami, la France», n’hésite pas à affirmer Paul-Charles Delapeyre, conseiller spécial du vice-président comorien en charge de l’économie. «On veut qu’Air Austral et Ewa desservent les Comores mais la France bloque une compagnie comorienne qui souhaite desservir La Réunion et Mayotte.»

Par mesure de rétorsion, les autorités comoriennes ont été à deux doigts d’interdire le posé des avions d’Air Austral et d’Ewa aux Comores.

RR, le JDM
Avec le JIR.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

3e édition de la fête du sel à Bandrélé du 7...

139128
La 3e édition de la Fête du sel, organisée par la mairie de Bandrélé, aura lieu du 7 au 9 octobre prochains. De nombreux...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139128
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139128
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139128
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139128
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139128
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com