28.9 C
Dzaoudzi
jeudi 6 octobre 2022
AccueilorangeLa couronne de Miss France 2017 décernée à Miss Guyane, Miss Mayotte...

La couronne de Miss France 2017 décernée à Miss Guyane, Miss Mayotte chute sur la banquise

Miss Guyane devient Miss France 2017
Miss Guyane devient Miss France 2017

Alicia Aylies, Miss Guyane, a été élue Miss France 2017. Agée de 18 ans, la jeune femme s’est détachée des 30 prétendantes au titre, hier soir à Montpellier, au terme d’une soirée placée sous le signe de la «féérie de Noël».

Le diadème, inspiré d’un bouquet de jonquilles, a été posé sur la chevelure de la nouvelle Miss France, par la précédente ambassadrice beauté, Iris Mittenaere, une Lilloise de 23 ans, qui avait offert l’an dernier un doublé historique à la région des Hauts-de-France.

La jeune femme d’1,78 m, étudiante en première année de droit, a devancé, Miss Languedoc, Aurore Kichenin, Miss Languedoc-Roussillon aux origines réunionnaises, qui est 1ère dauphine. Miss Tahiti termine deuxième dauphine, et Miss Guadeloupe et Miss Lorraine, complètent le Top 5.

Ces cinq dernières Miss en compétition ont été désignées par le public et par le jury, présidé par la comédienne Arielle Dombasle, et composé d’Ingrid Chauvin, Michèle Bernier, de l’ancienne Miss France Malika Ménard, du chanteur Amir, de Christophe Barratier et du boxeur médaillé d’or aux J0 2016, Tony Yoka. Ce sont ensuite les votes des téléspectateurs qui ont désigné la Miss France 2017.

Une glissade sur la banquise

Miss Mayotte a beaucoup fait parler d’elle sur les réseaux sociaux. La jeune femme a glissé lors de la chorégraphie qui avait pour thème la banquise. Alors qu’elle évoluait en tailleur noir et blanc et avec des hauts talons, une heure après le début de la cérémonie, la candidate est tombée, tout en gardant le sourire.

Elle s’est rapidement relevée pour quitter la scène mais quelques minutes après, Jean-Pierre Foucault, l’éternel maître de cérémonie, a annoncé que la jeune femme s’était légèrement blessée. Elle n’a pas pu participer au tableau en maillot de bain, sa cheville devant être bandée. Elle aurait finalement été hospitalisée.

Les réseaux sociaux se sont évidemment emparés de la chute pour se moquer, parfois très lourdement de l’incident. Mais certains préféraient garder comme souvenir de la soirée cette image de la reine de beauté mahoraise, vêtue d’une longue robe aux couleurs de Zena M’Dere.

RR
www.jdm2021.alter6.com

miss-mayotte
Miss Mayotte et sa tenue aux couleurs de Zena M’Dere

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Transport scolaire : « Les conducteurs travaillent dans un champ de mines, mais...

139127
Alors qu’un droit de retrait est à nouveau exercé par certains chauffeurs du Nord de l’île, ce mercredi, les représentants de la préfecture, du Conseil départemental, des forces de l’ordre, des transporteurs et des chauffeurs se sont réunis afin de faire le point sur les avancées réalisées.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139127
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139127
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139127
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139127
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139127
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com