25.9 C
Dzaoudzi
samedi 28 mai 2022
AccueilorangeLutte contre l’immigration, réforme de la Constitution: Marine Le Pen tire le...

Lutte contre l’immigration, réforme de la Constitution: Marine Le Pen tire le bilan de sa visite à Mayotte

Marine Le Pen entourée de Jean-Michel Dubois, son conseiller politique pour l'Outremer, et de Soiderdine Madi, pt du FN 976
Marine Le Pen entourée de Jean-Michel Dubois, son conseiller politique pour l’Outremer, et de Soiderdine Madi, pt du FN 976

Les causes sont partagées selon Marine Le Pen, qui tisse des liens faciles, entre causes et conséquences. L’Etat français, qui a « livré Mayotte au chaos migratoire », qui l’entraine dans « un chaos sécuritaire », lui même débouchant sur « le chaos économique et social » que l’on connaît, et des élus locaux qui n’ont plus la confiance de la population, « incapables d’exiger du gouvernement français le minimum ». Il faut dire que par leur inaction, les gouvernements successifs l’ont bien cherché, « de droite et de gauche, ils devraient se cacher de honte d’avoir laissé la situation pourrir à ce point, et demander pardon aux mahorais. Il y a urgence à changer de direction pour Mayotte.  »

La représentante du parti d’extrême droite séduit les habitants en dénonçant une départementalisation accordée sans conditions minimums de sécurité, “là, ça va être le couvre-feu à 18h !” lance-t-elle pour évoquer une insécurité qu’elle lie systématiquement à l’immigration clandestine : « Parce que c’est la réalité que veulent occulter la plupart des médias. » Dommage qu’elle n’ait pas visité la Maison d’arrêt où la moitié des prisonniers sont en situation régulière sur le territoire.

L’orientation qu’elle veut donner en priorité, c’est l’arrêt complet de tout flux migratoire, au moyen de plusieurs mesures, dont certaines deviennent floues à l’épreuve des demandes de précision. Elle évoque « la suppression du droit du sol », mais dont la validité est actuellement examinée par le conseil d’Etat. Si celui-ci le déclare inconstitutionnel, « et bien, je réformerai la Constitution par référendum, c’est d’ailleurs prévu dans notre programme. »

« Ôter tout espoir de régularisation »

Marine Le Pen
Marine Le Pen dénonce l’insécurité dans laquelle vit le territoire

Les autres mesures portent sur la suppression de toute forme d’incitation à l’immigration clandestine. Mais du côté des aides, il n’y aura pas beaucoup à réformer, car il n’y en a pas, l’Aide médicale d’Etat, en particulier, n’existe pas.

Il s’agit aussi d’ « ôter tout espoir de régularisation », de renvoyer les étrangers dans leur pays d’origine, ce qui se fait quotidiennement avec des obstructions régulières de l’Union des Comores, de supprimer la scolarisation des enfants de parents étrangers, mais qui sont eux-mêmes français. Et ce serait une fabrique de mineurs isolés, précisément ce que l’on veut éviter. Ce que Marine Le Pen conteste, « nous les renverrons avec leurs parents dans leurs pays d’origine. » Avec le même risque de blocage de la part des autorités comoriennes, si le ton se durcit.

Côté développement économique, elle met enfin en avant ce que nos dirigeants successifs ont toujours laissé de côté, le maritime, « une politique de la mer et des outre-mer de plein exercice. La mer, est une terre laissée en jachère par tous les gouvernants, alors que 97% des marchandises transitent par la mer ». Mais plutôt tournée vers l’exploration de richesses sous-marines, dont les énergies fossiles, et les énergies renouvelables.

Mayotte, en faire valoir

Prise dans le tourbillon du mbiwi
Avec les joueuses de mbiwi lors de son arrivée

En matière de vie chère, « de 30% de plus qu’en métropole à La Réunion et 50% ici », Marine Le Pen ne veut garder de l’octroi de mer que celui qui protège les productions locales des importations étrangères, elle compensera la recette manquante pour les communes, par une Dotation globale de fonctionnement. »

Son approche de la lutte contre l’immigration, parce qu’elle impacte sur la scolarité et la scolarisation, a séduit les Mahorais. Le FN reste malgré tout un parti qui laisse les habitants frileux, avec seulement 83 adhérents, et 2,77% à la précédente présidentielle, mais dont la présidente veut se défaire de l’image de racisme qui lui colle à la peau, comme l’ont exprimé plusieurs habitants, et que véhiculent certains sympathisants.

Une question qui fait bondir la présidente du FN, qui la juge « insultante et diffamatoire. » En rajoutant : « Bizarrement, quand le membre d’un autre parti tient des propos insultant dans un camp de Rom, personne n’en parle. Quand une ministre socialiste parle à la radio de ‘nègres’, elle n’est même pas condamnée », tout en précisant que lorsque de tels propos sont proférés dans son parti, « son responsable est immédiatement renvoyé. J’ai toujours été stricte à ce sujet. »

Son passage à Mayotte va l’aider à parfaire l’image de brassage des cultures que veut donner le parti, surtout qu’elle n’aura pas été insensible à sa rencontre avec le Grand Cadi, « nous sommes un pays laïc, avec une liberté de culte. L’islam est bien compatible avec la République. » Sur la radicalisation, Marine Le Pen cite même Mayotte en exemple en métropole : « Parce qu’au moins ici, ils ont chassé les fondamentalistes qui avaient essayé de s’implanter. »

Une visite qui aura suscité jusqu’au bout de l’enthousiasme ici, mais qui tient surtout dans un désir intense de se sortir d’une situation qui n’a fait qu’empirer, et que personne n’a su solutionner jusqu’à présent.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Théâtre, Baobab, Mayotte

Quand le théâtre permet aux jeunes d’être acteur de leur propre...

139533
Le festival Baobab suit son cours, avec des pièces jouées par les scolaires en journée, et par des comédiens plus confirmés en soirée. Et parfois les premiers rejoignent les seconds… des pépites émergent. En tout cas, ils en tirent tous bénéfice, comme le montrent leurs témoignages
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yael Braun Pivet, Mayotte, OUtre-mer

Yaël Braun-Pivet, nouvelle ministre des outre-mer, avait pointé la responsabilité de l’Etat dans la...

139533
Au terme d'un suspens sans fin, le nouveau gouvernement choisi par la nouvelle première ministre a été constitué. Plusieurs ministres restent au gouvernement, et c'est Yaël Braun-Pivet qui est nommée à l'Outre-mer. Elle était venue en immersion dans les quartiers de cases en tôles sur les hauteurs de Doujani en 2018
Sénat, déchets, outre-mer, Mayotte

Le Sénat étudie la gestion des déchets dans les territoires ultramarins: “Comment éviter le...

139533
La Délégation sénatoriale aux outre-mer va consacrer son prochain rapport d’information à la gestion des déchets dans les territoires ultramarins. En partant d'une "situation préoccupante", il faut arriver à un objectif "zéro déchets". Un déplacement des sénateurs est prévu en juin à Mayotte
Législatives, LREM, Ensemble!, Mayotte

Législatives – Boinamani Madi Mari investi par le parti de la majorité présidentielle dans...

139533
Deux nouveaux candidats sont investis en outre-mer par "Ensemble ! - Majorité présidentielle", l'émanation de LREM en associations avec les autres partis au pouvoir. Nous en sommes à la 3ème vague ultramarine d'investiture de candidats...
Fort-de-France, RUP, Mayotte

L’appel de Fort-de-France pour une politique collant aux réalités des territoires ultramarins

139533
Au lendemain de la présidentielle, alors que l'Europe est sous les feux de l'actualité internationale, les représentants des 6 RUP français ont alerté sur l'urgence de modifier les politiques Outre-mer des Etats.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139533
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com