25.9 C
Dzaoudzi
mardi 30 novembre 2021
AccueilorangeArmamie, l’ex-frondeuse, veut rétablir l’autorité du département sur le port et au...

Armamie, l’ex-frondeuse, veut rétablir l’autorité du département sur le port et au CD

Armamie Abdoul Wassion force de proposition
Armamie Abdoul Wassion force de proposition

On avait connue Armamie Abdoul Wassion pourfendeuse de cabinet présidentiel, on la retrouve en justicière prolixe de motions à adopter, l’une portant sur le rétablissement de l’autorité départementale au port de Longoni, l’autre sur les économies à réaliser dans la gestion administrative du conseil départemental, ainsi qu’une proposition d’avis sur le projet d’ordonnance portant sur les espaces maritimes.

Sur le port de Longoni, elle revient sur les perturbations (motion-pour-la-reprise-apaisee-du-service-public-portuaire-conforme-a-la-dsp) liées à ce qu’elle appelle « les exigences capricieuse de la dirigeante de MCG ». Tout y passe, l’extension du gestionnaire vers l’activité d’aconage « non prévue dans la DSP », l’agrément de Manu Port, un matériel, RTG et grues, disproportionné…

Elle rappelle en conséquence que la continuité de service public doit être assuré par le délégataire MCG, que les tarifs d’outillage sont fixés par deux articles du code des ports maritimes qui les soumettent à l’approbation du département, et demande enfin que les élus votent l’application de pénalités de 2.500 euros par jour de retard.

En découlent 9 propositions, dont le rétablissement des tarifs valables avant la décision suspendue par le préfet, la participation inconditionnelle de MCG aux commissions de consultation, la libération par le même gestionnaire des marchandises bloquées au port, l’application de mises en demeure avec pénalités pour absence de continuité de service public, enfin, la remise en cause de la Délégation de service public pour le non respect de ces clauses.

Armamie resserre les boulons

Un département qui avoue ses difficultés à financer le Contrat de projet et les fonds européens

Sur la gestion de la collectivité, l’élue se fait toute conciliante avec sa majorité, rappelant qu’une « importante réorganisation avait déjà eue lieu tout récemment, comprenant des réductions, des suppressions de postes affectant notamment les directions et certains chargés de mission. » L’Intersyndicale du CD était beaucoup plus critique sur ces points hier en AG.

Elle rappelle dan sa motion-pour-une-accentuation-des-economies-realisees-au-sein-du-departement cependant que la Cour des comptes a pointé « des dépenses de fonctionnement inutiles voire excessives ». Et en donne deux exemples : « les élus du département en déplacement dans le cadre de leurs fonctions voyagent de manière quasi systématique en classe de type ‘affaire’ », et l’utilisation abusive des véhicules de fonction, qui sont ramenés aux domiciles les soirs « et parfois même les weekends, augmentant d’autant les charges de carburant et d’entretien. »

L’un des véhicules a même été photographié devant l’école des Roussettes, un cadre, qui a donc les moyens de s’offrir une école privée, demandant régulièrement à son chauffeur d’y récupérer son fils…

Et pendant ce temps, le peuple souffre

La voiture d'un cadre du conseil départemental devant l'école des Roussettes
La voiture d’un dirceteur du conseil départemental devant l’école des Roussettes

Cela, alors que des entreprises titulaires de marchés publics se plaignent de retards de paiement « les obligeant à faire l’avance parfois onéreuse de leurs charges d’exploitation », que « les étudiants se plaignent de retards de plusieurs mois consécutifs dans le versement de leurs bourses », énumère Armamie Abdoul Wassion, une liste à laquelle on peut rajouter l’absence de savon et de produits d’hygiène dénoncé par les professionnels des PMI.

Le comble ayant été atteint pour elle par la gratuité de la barge pour les élus, alors « qu’une grande partie de la population vivant sous le seuil de pauvreté » s’acquitte du paiement.

Parmi ses 9 propositions, on retiendra donc le transport maritime payant pour les élus, et remboursé au tarif de la classe économique en avion, la prise en charge d’hôtel de niveau « Formule 1 », que les véhicules soient réservés exclusivement aux élus et restent stationnés au parking le soir, avec contrôle, notamment sur leur consommation de carburant.

Du pétrole, mais d’autres idées

Pour que prospection rime avec prospection du lagon
Pour que prospection rime avec protection du lagon

Elle soumettra enfin en Séance plénière, une proposition d’avis du département sur la législation en matière d’espaces maritimes, en ayant examiné de prés le projet d’ordonnance « relatif aux espaces maritimes français » transmis par le gouvernement le 10 novembre, selon la procédure d’urgence. Il s’agit de la modernisation des dispositions de notre législation portant sur nos espaces maritimes.

L’élue met en garde sur les nombreuses spéculations autour de la présence éventuelle de ressources pétrolières aux alentours du département de Mayotte, et d’éventuels projets de forage, inhérents. Elle évoque « la nécessaire préservation de notre biodiversité », et notamment du lagon. Et propose donc de reprendre deux articles du projet d’ordonnance pour « durcir les conditions d’octroi des autorisations d’exploitation des ressources en mer ».

L’évolution de son combat sera-t-elle appréciée de tous les élus ? Rien n’est moins sûr, mais elle offre le visage de ce qu’on est en droit d’attendre d’une majorité au conseil départemental.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

COI, Mayotte, Seychelles, Comores

Réunion a minima d’une partie des ambassadeurs de la région à...

0
L'ambition de cette rencontre sur la COI s'est réduite comme peau de chagrin au fur et à mesure des impératifs incontrôlables de ses protagonistes....
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan