La liaison Mayotte-Pierrefonds d’Int’Air Îles débute le 15 décembre

1
101
L'aéroport de Pierrefonds à Saint-Pierre de La Réunion (crédits photo : JIR)
L’aéroport de Pierrefonds à Saint-Pierre de La Réunion (crédits photo : JIR)

Pierrefonds va peut-être réussir à décoller. L’aéroport du sud de La Réunion n’a jamais vraiment réussi à trouver un rythme de croisière à tel point que son avenir est régulièrement mis en question. Mais les choses pourraient peut-être changer. D’un côté, il mise sur l’aviation d’affaires, de l’autre, il multiplie les lignes «de niche», ces petits marchés complémentaires des liaisons assurées depuis Saint-Denis. Résultat, après Air Austral, Air Mauritius et Madagasikara Airways, la compagnie comorienne Int’Air Îles va s’y installer.

Nous l’avions déjà évoqué mais cette fois-ci c’est officiel, l’annonce a été faite vendredi. A partir du 15 décembre, Int’Air Îles opèrera une ligne Mayotte-Moroni-Pierrefonds avec un Airbus A320 de 156 sièges en 2h15. D’abord hebdomadaire, la rotation passera ensuite à deux vols par semaine dès la fin janvier. Et La Réunion ne sera pas la seule destination de l’appareil.

Comme nous le disait Seyfoudine Inzoudine, le PDG d’Int’Air Îles il y a quelques semaines, «l’A320 partira avec des passagers de Dzaoudzi à Moroni et ensuite ira sur Pierrefonds, Maurice ou d’autres destinations dans la zone. Moroni restera au centre du maillage. L’avion fera Dzaoudzi-Moroni-Pierrefonds un jour et Dzaoudzi-Moroni-Maurice et retour un autre jour d’ici le début de l’année prochaine.» Pour la liaison avec Pierrefonds au départ de Mayotte, il en coûtera 398€, moins cher que la rotation d’Air austral qui est, elle, sans escale vers Saint-Denis. Concernant l’aller-retour pour Maurice, le prix annoncé est de 460 euros.

Un Airbus basé à Mayotte

Cela fait quasiment deux ans que les négociations ont été lancées entre les patrons du syndicat mixte de Pierrefonds et ceux de la compagnie comorienne. «Cette ligne permettra à la grande communauté comorienne de La Réunion de venir dans l’archipel des îles de la lune. Nous aurions pu installer cette desserte à Roland-Garros mais avec Pierrefonds nous faisons le choix de la raison pour être un vrai levier de développement», explique Seyfoudine Inzoudine.

L'A320 d'Int'Air Îles
L’A320 d’Int’Air Îles

Cette liaison ayant pour terminus Mayotte, c’est donc à Pamandzi que l’Airbus d’Int’Air îles dormira. «Nous avons un hangar avec du matériel là-bas. C’est un emplacement idéal et nous n’avons pas de hangar à Moroni», a justifié le Pdg.

L’avion sera ensuite utilisé pour d’autres lignes depuis Moroni. Outre Maurice, Int’Air Îles vise Dar es-Salaam en Tanzanie et dans le courant 2017, Dubaï.

Un appareil loué

Int’Air Îles possède actuellement cinq avions et couvre les 4 îles de l’archipel ainsi que Majunga, à Madagascar. Le futur A320 reliant Dzaoudzi-Moroni-Pierrefonds sera loué à la compagnie sud-africaine Global Airways, spécialisée dans les solutions clefs en main dans l’aérien (location, affrètement, exploitation, entretien d’avions fournis avec équipages).

Cet appareil n’est pas le premier du genre à être immatriculé aux Comores. En octobre 2009, Comoros Islands Airlines, une compagnie créée à l’initiative du Koweït et du gouvernement comorien, avait l’intention de relancer les dessertes au départ de Moroni avec un A320. Ce dernier avait été immatriculé aux Comores mais avait été finalement mis en ligne par Sudan Airways.

Ce nouvel Airbus se posera le 4 décembre à Moroni avant de rejoindre Mayotte. Les responsables d’Int’Air Îles envisagent d’en acquérir un deuxième afin de parer à toute éventualité.

RR
www.lejournaldemayotte.com avec le JIR

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here