Meurtre de Vahibé : l’auteur présumé déféré au parquet

0
109

Tribunal police - copieDifficile de mettre en correspondance le coup porté avec un couteau avec l’origine du conflit entre 2 jeunes habitant Vahibé : l’un aurait refusé de donner au second un œuf dur. Mais cela a suffi ce 1er novembre, pour que ce refus débouche sur une agression, provoquant le décès de la victime.

Celui-ci était recherché dans le cadre d’une enquête sur les barrages sauvages, avec rançon des automobilistes, qui avaient sévi en avril dernier sur la route de Vahibé, rapporte la police.

L’auteur présumé a été interpellé, ainsi qu’un de ses complices. Ce dernier a été libéré, mais le principal mis en cause est déféré au parquet ce jeudi après-midi, qui requiert la détention provisoire (Lire communique-de-presse-du-parquet). Aucune information sur un éventuel état d’alcoolémie n’a été donnée.

Un autre décès s’était produit quelques jours plus tôt, samedi soir, mais vraisemblablement accidentel. Un homme qui marchait sur la rocade de Mtsapéré, à gauche en allant vers le centre-ville, a été violemment heurté par un automobiliste, selon la police nationale, « un véhicule qui venait en sens inverse. » Il était 20h10, et, certainement en lien avec l’absence d’éclairage de la chaussée, deux autres automobilistes ont roulé sur le corps, « et ne se sont pas arrêtés. » L’homme décédé était en état d’ébriété, rapporte le rapport de police.

Intimidation et violPolice Commissariat de Mamoudzou

C’est pourquoi un appel à témoin a été lancé : « Un accident mortel de la circulation routière s’est produit le 29 octobre 2016 aux alentours de vingt heures, sur la rocade de M’tsapéré dans la commune de Mamoudzou. Un piéton a été percuté par un ou plusieurs véhicules qui ont pris la fuite, et a perdu la vie. Il est demandé à tout témoin des faits, et pour les besoins de l’enquête, de prendre attache avec la Brigade Accidents et Délits Routiers du Commissariat de Police de Mamoudzou 976 au 06 39 69 45 97, 0269 61 12 22 (postes 4920 ou 4921).

C’est par un fait particulièrement glauque que nous terminons cette chronique des évènements marquants de la zone police. Un jeune de 15 ans a été violé à la suite d’un voulé arrosé, la semaine dernière. Un des adultes resté sur place a d’abord tenté de lui imposer des relations sexuelles, mais ne parvenant pas à ses fins, il lui aurait cogné la tête avec des boules de pétanque pour l’intimider, et parvenir à assouvir sa pulsion.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here