Inter Iles Air accroit sa capacité de vol pour la Tanzanie

0
232
Inzoudine Seffoudine devant son premier Cessna
Inzoudine Seffoudine développe des ambitions régionales

Victime de son succès… Selon la direction de la compagnie, « la demande était trop forte depuis que nous avons suspendu la liaison vers Dar-Es-Salam », Inter Iles Air ou Int’Air Iles (rien n’est encore figé) a décidé de réactiver les autorisations de vol vers le centre économique de Tanzanie. Mais ses 5 appareils, trop petits, lui imposent d’avoir d’autres ambitions, et ses dirigeants décident de louer un appareil : « Nous sommes encore en négociation, mais il dépassera les 100 places. » Nous devrions être bientôt fixés, puisque la desserte débutera avant la fin de l’année 2016.

Une destination que la compagnie avait couverte pendant moins de 6 mois, « mais nous étions constamment en capacité maximale de bagages, étant donné que beaucoup se rendent en Tanzanie pour affaires. Les commerçants étaient fréquemment en débours bagages, et l’avion a du effectuer deux allers-retours uniquement pour embarquer le fret ! »

Trois rotations hebdomadaires

Un des Cessna d'Inter Iles Air
Un des Cessna d’Inter Iles Air

En augmentant ses parts de marché, la compagnie va recruter, « notamment à Mayotte comme personnel au sol à la billetterie. » Comme AB Aviation, Inter Iles Air explique ne pas sous-traiter comme le font Air Austral ou Corsair à Mayotte Air Services, « nous avons notre propre personnel. »

Trois rotations hebdomadaires sont envisagées, avec départ à Dzaoudzi, passage à Moroni pour Dar-Es-Salam.

Inter Iles Air couvre les 4 îles de l’archipel des Comores à raison de 60 vols par semaine, et Majunga. Elle lorgne d’ailleurs du côté de Madagascar pour desservir Tananarive, comme le fait Ewa Air : « Nous ne nous positionnons pas en concurrent, et nous travaillons même en partenariat lorsqu’ils sont en panne. »

Une entente qui sera mise à l’épreuve du nouvel avion d’Ewa, qui va se doter d’un nouvel ATR pour desservir Tananarive, une destination déjà active. Il s’agit en fait d’une bascule de son actionnaire majoritaire Air Austral dont l’appareil desservait Maurice. « Nous espérons être moins cher », déclare déjà Inter Iles Air.

L’appareil qui desservira Dar-Es-Salam sera basé à Mayotte.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here