Pas de pétrole, mais des idées à la Fête de l’énergie

0
73
Test de consommation sur différents types d'ampoules
Test de consommation sur différents types d’ampoules

C’est devant un parterre presque vide que Bacar Ali Boto, le 1er adjoint au maire à la mairie de Mamoudzou, allait saluer préfet, et parlementaires. Déçu, il s’est ravisé mais a quand même communiqué au micro sur sa conviction qu’un changement de mentalité était indispensable pour lutter contre le réchauffement de la planète, « et les conséquences de l’usage des dérivées des énergies fossiles (…), l’or noir une des causes principales de tous les conflits au monde. »

Tous les stands l’affichaient, le solaire reste l’énergie alternative privilégiée pour Mayotte. Encore faut-il que la règlementation suive pour en rendre le stockage possible.

Le 1er adjoint au maire à déjà investi pour sa commune, et ambitionne de « remplacer les 500 lampadaires de l’éclairage public énergivores par des lampadaires LED, qui consomment trois fois moins d’énergie. »

Mamoudzou, bientôt la ville des lumières

Bacar Ali Boto implique la commune
Bacar Ali Boto implique la commune dans la lutte contre les gaspillages de kw

La ville principale de Mayotte va aussi substituer aux horloges lumineuses actuelles, des horloges astronomiques : « Ce système permet d’allumer et d’éteindre l’éclairage public par rapport au lever et au coucher du soleil avec une précision d’horloger Suisse nous disent les experts», rapporte Bacar Ali Boto. Enfin, des lampadaires solaires seront implantés « dans les zones les plus reculées de la commune », pour un budget de 500.000 euros, « un moyen de lutte contre la délinquance. »

Face à lui, en écho, un chauffe-eau solaire invite les quelques badauds à y investir en bénéficiant d’aides. A côtés, des ampoules nous font de l’œil : c’est l’Espace Info Energie qui en teste la consommation avec un multimètre : « l’ampoule halogène consomme 47 watts, la basse consommation 15W et la LED 9W. » Des LED sont d’ailleurs à gagner toute la journée sur leur stand.

Le Danemark sur la voie de la totale autonomie

Un public de jeunes sur la place de la République
Un public de jeunes sur la place de la République

Des jeunes animent un défi canette : ils y ont versé de l’eau chaude, et il faut trouver comment ne pas se brûler les mains. « En enveloppant la canette d’un papier alu, on sent la chaleur, par contre, si on met une mousse, puis un papier alu, ça isole. Et bien, pour comparer aux maisons, c’est un peu comme si le soleil était à l’intérieur de la canette. »

Une voix off s’élève, c’est un extrait du film « Demain » de Cyril Dion et Mélanie Laurent, le passage sur les énergies alternatives, et sur l’exemple du Danemark : « En continuant sur sa lancée, Copenhague sera totalement autonome en énergie en 2025, et en 2050, ce sera tout le Danemark. » Mayotte n’en est encore qu’à 5%…

La fête de l’énergie gagne peu à peu en ampleur, mais n’a pas encore réellement trouvé son public, « ce n’est pas encore entré dans les mentalités », analyse Bacar Ali Boto qui propose de lancer des sensibilisations dans les communes tout au long de l’année, « avec des conférences et des stands, pour finir par un grand rassemblement le jour de la Fête de l’énergie. »

Projection d'extraits du film "Demain"
Projection d’extraits du film “Demain”

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here