28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 19 janvier 2022
AccueilEconomieL’intérim s'applique enfin à Mayotte au 1er janvier 2017

L’intérim s'applique enfin à Mayotte au 1er janvier 2017

Le code du travail au centre des discussions entre syndicats, députés, et patronat à la Dieccte
Prés de 2 ans de discussion entre partenaires sociaux sur l’application du code du travail

A Mayotte, cela fait plusieurs années que sa mise en place est dans l’air, mais il n’a pas que des adeptes. L’intérim, les syndicats de salariés y ont longtemps été réfractaires, y voyant une nouvelle source de précarité.

En réponse, un spécialiste local du droit du travail, déclare qu’à tout prendre, il vaut mieux un travail précaire légal, qu’illégal. Une façon de tirer la forte frange de travail au noir vers la légalité.

Ce mardi une nouvelle réunion sur l’intérim s’est tenue à la Dieccte (Direction du travail et de l’emploi), en présence des partenaires sociaux dont le Medef, pour le patronat, et la CFDT, FO et la CFE CGC pour les salariés.

Facile d’être dans l’illégalité

Pierre Gattaz (à gauche) et Thierry Galarme
Pierre Gattaz (à gauche) et Thierry Galarme

Les patrons voient plutôt d’un bon œil l’arrivée d’un mode de recrutement souple : « Les embauches s’en trouveront facilitées, les intérimaires pourront bénéficier d’une couverture sociale, et cela ne peut que réduire le travail dissimulé », Thierry Galarme, président du Medef, redonne ses arguments, lui qui en a fait un des ses chevaux de bataille dès le début de sa mandature. « La Dieccte nous a informé que l’ordonnance était en cours de signature à Paris, pour être légalisée le 1er janvier 2017 », affirme-t-il.

Il a évalué à 300 emplois les besoins des entreprises : « Il faut dire qu’il est facile d’être dans l’illégalité, en remplaçant par exemple au pied lever un de vos serveurs absents. L’intérim permettra d’avoir recours à une main d’œuvre déclarée. » Un des acteurs du secteur, Proman, s’était positionné pour démarrer aussitôt la réglementation en place.

Rajouter du social au travail

Salim Nahouda demande les mêmes droits pour les intérimaires qu'en métropole
Salim Nahouda demande les mêmes droits pour les intérimaires qu’en métropole

La CGT Ma n’assiste pas aux réunions qui ont trait à l’application du code du travail à Mayotte, puisque son secrétaire départemental, Salim Nahouda, réclame la transposition immédiate du code du travail national « sans modifications ». Et sa position envers l’intérim en est une suite logique : « Je suis d’accord pour son application sous condition de bénéficier du code du travail intégral, avec des droits intérimaires identiques à la métropole, et notamment, les indemnités chômage… »

Pierre Gattaz, président du Medef national, avait pris le relais en interpellant le ministre du travail sur ce sujet, mais rien n’avait avancé. Essentiellement en raison des crispations sur les modes de transposition du code du travail national à Mayotte

Sans doute un bon compromis pour Mayotte qui pourrait mettre tout le monde d’accord : l’organisme de formation OIDF a l’intention d’appliquer ici l’intérim d’insertion, nous apprend Thierry Galarme, qui permettra à une entreprise, non seulement de proposer des missions de travail temporaire aux personnes en difficulté d’insertion, mais aussi de proposer un accompagnement social.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Air Austral, Mayotte, La Réunion

L’Etat accorde un nouveau prêt de 20 millions d’euros à Air...

139527
Endettée à plus de 220 millions d'euros, la compagnie réunionnaise demandait depuis plusieurs mois un nouvel accompagnement de l'Etat, très présent déjà en 2020. Un bol d'air qui permet à la compagnie de "sécuriser sa trésorerie"
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139527
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139527
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139527
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139527
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...

« Le compte n’y est pas » : les élus rejettent le projet de loi...

139527
C’est à la suite d’une consultation « sans précédent » des forces vives de l’île tel que l’annonce le président Ben Issa Ouseni, qu’a été prise la décision de retoquer le projet de loi...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com