Le SNUipp demande le recrutement de contractuels locaux à diplôme égal

0
51

Le syndicat du 1er degré de l’Education nationale, le SNUipp, écrit à la vice-recteur de Mayotte Nathalie Costantini pour demander de «prioriser» le recrutement de contractuels locaux à diplôme égal.

Rivo faisait le décompte des établissements fermés
Rivomalala Rakotondravelo du SNUipp Mayotte

Certes, le syndicat continue de souhaiter que le vice-rectorat «cesse de recourir à cette catégorie de personnel». Mais avec ce son courrier, il entend dénoncer le dispositif mis en place à la rentrée qui vise à accorder «une prime de 5 mois pour les contractuels qui n’ont aucune attache avec Mayotte». Le SNUipp y voit un système qui tend à «encourager le recrutement de personnels contractuels non-résidents» qui n’ont «aucune obligation de rester après leur contrat».

«Alors que nous déplorons un manque de moyens criant tant au niveau des conditions de travail que de la formation continue, vous allez former des agents qui risquent de ne jamais mettre leurs acquis à la contribution du système éducatif local. Il est hors de question que le vice-rectorat rétablisse et justifie l’inégalité de traitement», s’indigne le SNUipp qui demande, si le système est maintenu, que «cette prime soit étendue à l’ensemble des agents du vice rectorat, titulaires et précaires, afin de les inciter à rester plus longtemps sur le département».

Le syndicat continue également de dénoncer l’impact sur «la qualité du service public d’enseignement» de ces recrutements. Il poursuit également ses attaques contre le dispositif de formation mis en place l’an dernier, les «îlots de formation». Le SNUipp y voit une régression de plusieurs années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here