27.9 C
Dzaoudzi
lundi 17 janvier 2022
AccueiljusticeNaufrage de kwassa: Prison ferme pour les organisateurs

Naufrage de kwassa: Prison ferme pour les organisateurs

Le kwassa qui a débarqué une quizaine de passagers sur la plage à l'est de l'îlot Mtsamboro
Intervention de la gendarmerie sur un kwassa qui avait débarqué une quinzaine de passagers sur la plage de l’îlot Mtsamboro

Une grosse affaire d’homicide involontaire ayant été renvoyée, les délibérés des audiences précédentes ayant été rendus, il ne restait plus qu’une affaire dans les mains de la collégialité du tribunal ce mercredi. Une petite affaire s’il on en croit le nombre des présents puisque seuls trois journalistes étaient assis sur les bancs de la salle d’audience. Une affaire grave en réalité, puisqu’il s’agissait d’un naufrage de kwassa.

Et pas n’importe où, puisque c’est en traversant depuis l’îlot Mtsamboro, point de chute des 70km de traversée depuis Anjouan, jusqu’au village du même nom, qu’avait eu lieu le drame.

C’est dans la nuit du 7 au 8 juillet 2013, en saison sèche, donc en période d’alizées, dont Mtsamboro est plutôt protégée, qu’avait été entreprise la traversée. Depuis quelques années, un trafic s’est fait jour, les kwassas s’arrêtent depuis Anjouan à l’îlot Mtsamboro, d’où repartent des «navettes» clandestines vers le village de Mtsamboro. Une traversée qui coûte 200 euros au migrant, qui a déjà déboursé entre 400 et 800 euros pour transiter depuis Anjouan.

Pas d’homicide involontaireTribunal

La traversée est agitée cette nuit là, et ce sont vraisemblablement deux embarcations qui s’élancent ensemble. Elle se solde par un naufrage, provoquant la noyade de trois personnes. Mais voilà, comme ils en ont l’habitude, les passeurs avaient demandé à un mineur de se désigner à leur place, endossant la responsabilité du drame. S’en suit une absence des poursuites pénales pour les faits d’homicide involontaire. Nous sommes sur de l’aide à l’entrée et au séjour de personnes en situation irrégulière.

«Le principal accusé a été relaxé à l’issue du jugement du tribunal des enfants, le parquet ne peut donc que demander la relaxe pour ses deux présumés complices, majeurs eux», déclare la substitut du procureur.

Organisation rodée avec les familles sur place

Les présumés «complices» sont absents. Le président Sabatier rapporte donc devant une barre vide, les déclarations des deux hommes: «Z. reconnaît avoir servi d’intermédiaire, et K., présenté comme l’organisateur de ce type de traversée, ne nie pas avoir été en contact avec les familles des passagers.»

Une activité rodée donc, et qui se pratique à bord d’embarcations dépourvues de matériel de sécurité. Ils comparaissent donc aussi pour mise en danger de la vie d’autrui.

La compagne de Z. confirme son rôle intermédiaire, ainsi que celui d’organisateur de K. «qui a encaissé les 200 euros.»

Le tribunal suivra à la lettre la réquisition juste du parquet. K. sera condamné à 2 ans de prison avec mandat d’arrêt, c’est à dire qu’il partira à Majicavo dès son interpellation, et ne pourra définitivement plus mettre le pied sur le territoire français. Rappelons que la nouvelle loi sur le droit des étrangers, applicable au 1er novembre à Mayotte, aggrave le cas de tout récidiviste avec des condamnations plus lourdes. Z. est également condamné à de la prison ferme, 18 mois, avec mandat d’arrêt et même interdiction d’un retour sur le territoire français.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau à Labattoir ce lundi pour cause de travaux

139531
Pour cause de travaux de dévoiement du réseau de distribution, la Mahoraise des Eaux informe qu’une interruption de la fourniture en eau potable aura...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139531
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139531
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...

« Le compte n’y est pas » : les élus rejettent le projet de loi...

139531
C’est à la suite d’une consultation « sans précédent » des forces vives de l’île tel que l’annonce le président Ben Issa Ouseni, qu’a été prise la décision de retoquer le projet de loi...

Après plusieurs années, où en sont les travaux de la salle de cinéma Alpa...

139531
Cela fait déjà plusieurs années que l’idée de se faire une toile à Mamoudzou relève du fantasme pour nombre d’habitants. Depuis la fermeture, les travaux auront été nombreux, et à ce jour, restent inachevés....

Avec le “vaccin expérimental”, Mansour Kamardine inocule le “désarroi” à Olivier Véran

139531
La question du député LR au gouvernement fait le buzz. Mansour Kamardine estime que les vaccins anti-covid sont inoculés à un stade "expérimental". Il a demandé au ministre de la Santé "combien de doses" il faudrait pour chaque Français. Olivier Véran a exprimé son "désarroi", considérant le député "isolé" et dénonçant ses propos "alors que des milliers d'humains ont été vaccinés et que le vaccin sauve des vies"
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com