25.9 C
Dzaoudzi
samedi 24 septembre 2022
AccueilorangeDes « décasages » empêchés par la préfecture ce week-end

Des « décasages » empêchés par la préfecture ce week-end

Case détruite à Koungou lors d'une action
Case détruite à Koungou lors d’une action

Le collectif du sud a été pris de court : « Nous avions prévu de déloger des gens samedi et dimanche dans les village de Bouéni, Chirongui et Kani Keli, mais les forces de l’ordre étaient là avant nous. C’est sûr, on est sur écoute ! », s’agace Chanrani, un des porte-paroles du mouvement.

Les nombreuses réunions en préfecture ne les auront pas fait changer d’objectif, « nous allons continuer à décaser, à faire sortir les gens de force de chez eux, mais sans rien brûler. » Les injustices provoquées par ces actions hors la loi qui mettent des habitants à la rue, il ne veut pas en entendre parler : « Lorsqu’ils disent qu’ils paient des loyers, c’est faux, ils se branchent illégalement pour avoir l’électricité et l’eau. »

Ils ont donc décidé de rester sourds au côté illégal de leur action, « nous ne connaissons pas la loi », c’est à dire telle qu’elle est appliquée à Mayotte.

Trouver le point de convergence

Les gendarmes arrivent pour sécuriser la zone à Koungou dimanche matin
Jusqu’à présent les gendarmes ne faisaient que sécuriser la zone a posteriori

Et ils invitent volontiers le préfet à scolariser au sein de la préfecture les enfants issus de l’immigration, « nous avons compris que la scolarité est obligatoire, mais nous n’avons plus de place. Ils appliquent des lois bidon à Mayotte, puisqu’on paie des impôts très élevés mais que nous ne pouvons pas profiter de l’hôpital. Nous avons demandé d’enlever le droit du sol, mais on ne nous écoute pas. Nous continuerons donc tant que l’Etat ne changera pas de politique. »

Des actions illégales menées au titre de préoccupations légitimes… Il va falloir trouver un terrain d’entente avec le préfet qui ne pourra pas faire sortir d’un coup de son chapeau, les écoles et hôpitaux taillés pour le territoire. Ils attendent une nouvelle rencontre avec les représentants de l’Etat « d’ici 15 jours, sinon, on reprend les décasages. »

Frédéric Veau a donc fait appliquer « la loi, rien que la loi », ainsi qu’il l’avait annoncé lors de sa première conférence de presse. Il faudra tenir sur la distance.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupures d’eau à Mirereni et Combani ce vendredi

139520
La Mahoraise des Eaux informe ses usagers de la commune de Tsingoni que suite à une consommation importante sur le réseau de distribution d’eau...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139520
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139520
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139520
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte

Résorber l’insécurité à Mamoudzou : des mesures chocs annoncées par le maire

139520
Le premier édile de Mamoudzou a annoncé ce lundi matin, lors d’une conférence de presse organisée à la mairie, un panel de mesures visant à endiguer la violence sur le territoire de la commune. Parmi elles, effectives dès le 3 octobre, la fin de la vente de pétrole lampant à la station essence de Passamainty, la prohibition de la prostitution sur la commune de Mamoudzou ou encore la publication d’un arrêté de péril imminent pour décaser.

Nettoyage de l’îlot Mtsamboro : un “joyau” à polir et surtout, à dépolluer

139520
Débarrasser l’îlot de Mtsamboro de ses immondices en incluant la population du Nord, tel est l’objectif de l’opération menée ce dimanche par le Conservatoire du Littoral.  Au lendemain des décasages, le joyau du Nord fait peau neuve.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com