27.9 C
Dzaoudzi
samedi 1 octobre 2022
AccueilEconomieLe Salon du tourisme et des loisirs : pour le plaisir des...

Le Salon du tourisme et des loisirs : pour le plaisir des yeux et des papilles

Le préfet et les élus départementaux, communaux, ainsi que le sénateur Thani Mohamed Soilihi
Le préfet entourés des élus départementaux, communaux, ainsi que le sénateur Thani Mohamed Soilihi

Le Salon du tourisme et des loisirs s’étoffe. Le thème de cette année y est pour quelque chose : en proposant le thème du « Patrimoine culturel », les origines de Mayotte, et donc les continents avoisinant, africain et asiatique, étaient représentés. « Nous accueillons 105 exposants cette année, soit 40 de plus que l’année dernière », souligne Michel Ahamed, le directeur du CDTM.

Les stands sont enfin conçus pour faire rêver, ce qui est quand même l’objectif d’un Salon. On ne sait qui de Terre des Indes ou Zen Cocoon aurait eu la palme s’il y avait eu un concours.

Dans son coin, un artisan de Sada pétrit la terre pour un mouler un pot, alors qu’à côté, les mamas shingos de Bandrélé proposent leurs paquets de sel dans leur écrin de vannerie. Plus loin, dans l’allée des objets d’art, Maily s’applique : elle dessine deux fauves selon la technique qu’on lui a apprise.

104.300 potentiels consommateurs de tourisme local

Un potier qui va chercher lui même sa terre sur les hauteurs de Sada
Un potier qui va chercher lui même sa terre sur les hauteurs de Sada

La forte délégation d’élus du conseil départemental (presque tous les conseillers et conseillères), mais aussi pour la première fois, la présence de communes, Tsingoni, Chirongui, Sada et bien sûr Mamoudzou qui expose son Plan paysager, ont de quoi rassurer la présidente du CDTM, Fatimatie Razafinatoandro : « Nous sommes tous à la fois acteurs et consommateurs du tourisme. »

Et donc, si depuis quelques années le Comité de Tourisme mise sur le lagon pour vendre la destination, il a axé sa politique en direction des autochtones : « Et ils ont les moyens », poursuit la présidente, « puisque 104.300 résidents ont voyagé l’année dernière, dont 52% pour des loisirs en métropole, à La Réunion, à Madagascar, ou ailleurs dans la région. »

Outre la cherté des tarifs de l’aérien, le handicap de Mayotte est l’insuffisance de structures hôtelières, « nous avons moins de mille lits. Je demande au préfet et aux élus de s’engager sur le foncier pour réaliser les investissements hôteliers. »

Des terrains non libérés

Le cosy stand de Terre des Indes aux parfums d'encens
Le cosy stand de Terre des Indes aux parfums d’encens

Mayotte n’attire que 120.00 touristes par an, essentiellement des familles et amis, « 85% se déclarent satisfaits », remarquait le préfet Frédéric Veau. On peut même estimer qu’avec l’image dégradée de Mayotte, le chiffre est estimable, et ne peut que grimper qu’au fur et à mesure de la maitrise de la délinquance et du foncier. Le représentant de l’Etat n’éludait d’ailleurs pas le problème sécuritaire, qu’il plaçait première position des freins vers la destination, « le groupe sécuritaire de proximité qui patrouille le soir à Mamoudzou est en place ».

Pour développer l’offre, les moyens sont mis en place, selon le préfet, « 16 millions d’euros d’investissement sur le contrat de projet et les fonds européens », mais dépendant d’investissements hôteliers, qui dépendent eux-mêmes du foncier. « Ni l’Etat, ni le conseil départemental ne débloque les terrains », déplore Michel Ahamed, « ils butent toujours sur l’occupation coutumière sans que de réelles solutions soient apportées. »

Pourtant, l’accompagnement du département est fructueux selon lui, et malgré une stagnation du budget, 2,1millions d’euros, dont 90.000 euros sont dépensés dans le salon, il sent une réelle volonté politique, « je n’ai jamais vu autant d’élus à une inauguration du Salon. »

Le Salon du tourisme, c’est jusqu’à demain soir, avec une cérémonie de clôture à 19h.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Accident mortel entre un bus et une voiture à Ironi Be

139533
Ce samedi matin, un grave accident de la route s'est produit sur la RN2 dans le centre de l'île. Un bus et un véhicule...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139533
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139533
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139533
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139533
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com