27.9 C
Dzaoudzi
jeudi 2 décembre 2021
AccueilEconomieEricka Bareigts envoie un signal favorable au monde économique ultramarin

Ericka Bareigts envoie un signal favorable au monde économique ultramarin

Ericka Bareigts
Ericka Bareigts prépare le projet de loi de finances 2017

Pour faire simple, la Lodeom (la Loi pour le développement économique de l’outre-mer) avait institué dans les 4 départements d’outre-mer, Guadeloupe, Martinique, Guyane et La Réunion, une Zone franche d’activité, permettant aux PME qui y sont implantées, de bénéficier d’exonérations partielles et temporaires d’impôt sur les bénéfices, de taxe professionnelle et de taxe foncière. Cet abattement était calculé selon un taux dégressif avec les années. En devenant département, Mayotte avait pris le train en marche, et en bénéficiait.

Les entreprises concernées par cet allègement fiscal sont celles des secteurs Conseil aux entreprises, Comptabilité, Ingénierie ou études techniques à destination des entreprises. Plusieurs sont concernées donc à Mayotte. La Fedom (Fédération des entreprises des Outre-mer) souligne « que cette mesure, qui présente un cout budgétaire modeste pour l’Etat, a un impact conséquent pour la compétitivité des entreprises ultramarines. »

Mesure insuffisante pour Thierry Galarme

Thibault Lanxade (à doite) relaie la demande de zone franche globale de Thierry Galarme
Thibault Lanxade, vice-président du Medef national, avait relayé la demande de zone franche globale de Thierry Galarme

Le dispositif devait prendre fin au 1er janvier 2018, mais il semble que la ministre lui donne là un second souffle en tout cas dans le projet de loi de finances 2017.

Pour Thierry Galarme, président du Medef Mayotte, tout encourageant que soit le signal en direction des entreprises ultra-marines, la mesure reste insuffisante pour restaurer l’attractivité économique de Mayotte, et il maintient son objectif de zone franche totale qui couvrirait l’ensemble de l’île : « La zone franche et l’étude que nous avons menée auprès de 700 chefs d’entreprises le démontre : pour ceux qui ont répondu, elle sera créatrice d’emplois pour 2/3 d’entre eux, et pour la quasi totalité, elle permettra de maintenir de l’emploi. En un an nous avons vu le Ministère évoluer d’un non catégorique à un « peut-être » exprimé par la Ministre le 26 avril. »

Demande de rendez-vous

On se souvient que la ministre Pau-Langevin avait demandé des preuves que la zone franche serait créatrice d’emploi, ce qui avait incité Thierry Galarme à mener son enquête : « Nous avons transmis fin juin  les résultats de notre étude à la Ministre George Pau-Langevin, qui affichait dans les dernières semaines de son mandat de fortes réticences à notre proposition. »

Selon les estimations de la FEDOM le coût de cette mesure est de 50 à 60 millions, rapporte-t-il, « une goutte d’eau dans le Budget de l’Etat, une nécessité pour notre territoire. »

Il place ses espoirs dans la nomination d’Ericka Bareigts, qui « ré-ouvre le champ des possibles. Par un courrier adressé hier, j’ai renouvelé à Madame Ericka Bareigts cette demande et une demande de rendez-vous. »

Il espère donc qu’ Ericka Bareigts sera la ministre « qui obtiendra du gouvernement cette zone franche totale pour une durée de 10 ans pour Mayotte. »

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

CGT Educ'action, Jean-Michel Blanquer, Mayotte

La CGT Educ’action nationale décrit au ministre Blanquer les « problèmes de...

0
Prenant le relais de la section locale, les co-secrétaires nationaux de la CGT Educ’action adressent un courrier au ministre de l’Education Nationale à propos de la situation au lycée de Kahani. Le rectorat répond sur les mesures mises en œuvre
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan