26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 11 août 2022
AccueilorangeDépart à la Mecque : les premiers Mahorais en pélerinage

Départ à la Mecque : les premiers Mahorais en pélerinage

Derniers adieux
Derniers adieux

Il est midi, quand le gros du contingent des pèlerins arrivent à l’aéroport, accompagnés de leurs familles.  Les femmes vêtues de boubous et bien voilées pour la plupart, sont déjà en pèlerinage. “Je n’ai pas peur” dit une vieille dame, qui part pour la première fois.

Non loin d’elle, sa fille, Salima, c’est son troisième voyage. “Je pars faire la Hadj pour mon grand-père. L’année dernière je l’ai fait aussi pour ma grand-mère. Je suis accompagnée des membres de ma famille pour ce voyage.” Sereine, la jeune femme, n’a aucune crainte dit-elle. Pas même celle de se perdre au milieu des millions d’autres pèlerins.

Pourtant, chaque année, certains s’égarent, notamment des mahorais. Pour éviter, cette mésaventure, cette année, les Mahorais pourront se reconnaître à travers un signe distinctif. “Un châle avec les couleurs du shoromani pour les femmes et un gilet au couleur du shoromani pour les hommes” explique Mouhamadi Ismaila, le secrétaire de l’association pour le pèlerinage à la Mecque. “On pourra se reconnaître de loin”. Les pèlerins devront donc, toujours garder ces signes distinctifs sur eux.

Une démarche personnelle

L'aboutissement d'une démarche personnelle
L’aboutissement d’une démarche personnelle

Autrefois, les Mahorais partaient âgés à la Mecque, mais la nouvelle génération part de plus en plus jeune. “Il faut y aller tant qu’on a sa force et si on a le moyen. Trop vieux, on est trop dépendant” explique Mariame, tout juste 25 ans.
Le voyage vers la terre sainte des musulmans est un voyage spirituel, qui nécessite une préparation mentale, notamment quand on est jeune. Après avoir fait le Hadj, on attend un certain comportement de la part du pèlerin. “On peut être bien habillé et protéger son corps. Il faut partir jeune” encourage aussi une autre femme.

La Mecque, c’est un mois sur la terre sainte à devoir respecter un certain mode de vie, mais surtout toucher du doigt les histoires lues dans le Coran.

Ces pèlerins comme des millions reviendront dans un mois avec plein de souvenir en tête mais surtout profondément changé. “C’est un devoir pour celui qui en a les moyens. On répond à l’appelle d’Allah” s’émeut un vieil homme accompagné de son fils. Non loin d’eux, une jeune femme pleure, dans les bras de sa famille. L’émotion du pèlerinage commence dès Pamandzi.

K.A

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau dans la commune de Koungou ce vendredi 12 août...

139523
Le syndicat des eaux, dans un communiqué, informe les usagers de la commune de Koungou "de la nécessité d'interrompre la distribution d’eau afin de...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

La délégation de Tanzanie est arrivée à Mayotte

139523
Les travaux de coopération régionale du conseil départemental avancent bien, avec l’arrivée ce mercredi de la délégation de Tanzanie sur le territoire mahorais.

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139523
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139523
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139523
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139523
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com