27.9 C
Dzaoudzi
vendredi 3 décembre 2021
AccueilorangeThéâtre aux Jeux des jeunes: Les Mahorais se préparent aussi pour la...

Théâtre aux Jeux des jeunes: Les Mahorais se préparent aussi pour la compétition sur scène

 Les jeunes comédiens qui vont représenter Mayotte aux Jeux de la CSJOI

Les jeunes comédiens qui vont représenter Mayotte aux Jeux de la CSJOI

Ils seront prêts, malgré l’annulation de la présentation de l’ensemble de la délégation mahoraise aux CJSOI initialement prévue ce dimanche. Au cinéma Alpa Joe, les jeunes comédiens qui font représenter Mayotte dans le volet théâtre des Jeux, voulaient profiter de ce moment pour une première représentation grandeur nature de leur travail, face à un public, une sorte de répétition générale.

S’ils sont privés de ce moment, ils ont néanmoins déjà eu l’occasion de se confronter à leurs premiers spectateurs cette semaine, une délégation de la DJSCS et d’autres jeunes des centres aérés sont venus assister à l’avancé de leur création. «C’est important parce que c’est un moment qui permet de porter la voix, pour qu’ils se lâchent et qui se fassent confiance», explique Thomas Bréant, de la compagnie Ari’Art.

Depuis le 11 juillet, le comédien encadre donc ces 6 jeunes, âgés de 14 à 17 ans, dans une session intensive qui s’achève ce samedi. «Je connaissais certains de ces jeunes qui participaient avec nous au ‘Murengue de la poésie’ mais on a aussi voulu travailler avec des jeunes qu’on ne connaissait pas, pour voir ce qu’ils pouvaient donner en participant à l’aventure», précise Thomas Bréant. Résultat, Mayotte sera représentée par des filles et des garçons de Mzouazia, Moinatrindri, Mronabéja et Mbouyni. «C’est très intéressant de voir le parcours de chacun sur ces derniers jours. Certains étaient très timides au début, ils ont beaucoup évolué».

Un peu de leur parcours

Ces jeunes comédiens ont travaillé avec Thomas Bréant sur le thème imposé par la CJSOI: «Jeunes responsables et acteurs de la citoyenneté», un intitulé particulièrement pompeux auquel il a fallu donner vie.

Si tout va bien, ils partiront !
Si tout va bien, ils partiront !

«J’ai voulu commencer à écrire le projet en partant d’eux. Ils ont donné des textes qu’ils aimaient et je me suis aussi appuyé sur d’autres textes de rappeurs.» Ils vont donc raconter en 25 minutes parfois drôles, parfois graves, le changement de l’île depuis leur enfance.

«On est partis de leur petite enfance, sans électricité, quand ils jouaient à la bougie le soir, pour arriver aux programmes télé qu’ils regardent aujourd’hui et à la frénésie du téléphone portable. Une des comédienne dit d’ailleurs qu’actuellement, ‘c’est quand on n’a plus de réseau qu’on se parle vraiment’», raconte Thomas Bréant. La fin de leur pièce est bien plus grave avec des comédiens qui n’hésitent pas à dire les maux du présent, vie chère, caillassage, déchets…

Des médailles pour la création

CJSOI«Ils racontent un peu de leur jeunesse, de leur parcours et ils donnent une vision de leur génération qui se sent partie prenante d’une unité avant d’être une addition d’individus», confie Thomas Bréant.

Les représentants mahorais au théâtre des Jeux de la CJSOI vont partir en même temps que l’ensemble de la délégation. A Tananarive, ils auront encore droit à deux jours de répétitions avant la présentation de leur travail en même que celui des 6 autres territoires (Comores, Djibouti, La Réunion, Madagascar, Maurice, Seychelles). Et un jury sera chargé de départager les compétiteurs, avec pour eux comme pour les sportifs, des médailles à la clé.

RR
www.jdm2021.alter6.com

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Pôle emploi, Mayotte

Pôle emploi : modalités d’accueil en raison de fermeture exceptionnelle des...

0
Régulièrement inondée lors des épisodes de fortes pluies, l’agence Pôle emploi réorganise provisoirement son accueil. "En raison des intempéries, qui rendent difficile l’accueil des...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.