25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 28 novembre 2021
AccueilFaits diversUn an de prison ferme pour avoir tenté de voler une bouteille...

Un an de prison ferme pour avoir tenté de voler une bouteille de whisky… en plus d'un lourd passé

Le palais de justice de MamoudzouL’affaire jugée hier lundi après-midi en comparution immédiate se résume en deux phrases. L’homme a tenté de sortir du supermarché Score de Combani vendredi dernier avec une bouteille de whisky cachée dans ses sous-vêtements. Intercepté par l’agent de sécurité, il a été remis aux gendarmes après avoir restitué la bouteille.

A priori, rien de bien méchant… Sauf que le bonhomme est bien connu, trop bien connu du magasin, des forces de l’ordre et de la justice. «Je n’ai pas l’habitude de voler. Je ne suis pas un voleur», se défend-il à la barre… Le tribunal est sceptique.

Il a déjà été condamné et de nombreuses fois. Il y a moins d’un an, le 10 octobre 2015, la peine était de 3 mois de prison ferme pour un vol avec effraction. Le 10 juillet 2015, il avait pris 3 mois de prison, dont deux avec sursis et mise à l’épreuve, pour le vol d’un congélateur et d’ustensiles de cuisine après avoir forcé le cadenas d’une habitation.
«C’était pas moi, le congélateur. Je l’ai bien dit», précise-t-il à la barre. «Vous savez, même si vous avez été condamné à tort, ils vous reste encore pas mal de condamnations»… relève le président Lameyre qui poursuit la longue liste de son casier judiciaire.

Toujours SDF et sans activité

Violences avec arme le 17 mars 2015 avec un couteau et un rondin de bois planté de clous contre une femme (4 mois de sursis avec mise à l’épreuve), recel de vol de 5 paires de chaussures le 24 février 2015 (4 mois avec sursis) et 90 heures de travail d’intérêt général (TIG) le 26 novembre 2014 pour un vol aggravé.

«Et ce n’est pas fini», poursuit le magistrat. «Vous êtes convoqué le 13 septembre prochain pour un vol à l’étalage. Là, ce n’était pas une bouteille de whisky, c’était un sac de riz de 20 kilos»… A chaque fois, ces méfaits ont été commis à Combani, sur fond d’alcoolisation.

Salle d'audience du tribunal de MamoudzouMalgré toutes les chances qui lui ont été données pour décrocher de la bouteille, pour suivre des formations et s’insérer, le tribunal ne parvient pas à comprendre que le prévenu soit encore sans domicile fixe et sans activité. «C’est la faute à pas de chance. C’est la faute aux employeurs», explique-t-il.

Une peine plus lourde que les réquisitions

«Quand on a tout essayé et qu’on entend que c’est la faute à pas de chance, c’est la preuve que ce monsieur n’a toujours pas pris conscience de ses responsabilités», dénonce le procureur Léonardo. «On a beau lui expliquer qu’on ne fait pas ce qu’on veut dans la vie, lui, il veut continuer à faire sa loi». Il requiert 10 mois de prison ferme et le maintien en détention, «pour que les habitants de Combani aient la paix».

Me Andjilani, son avocat, va tenter de plaider pour une peine moins lourde, comme par exemple de nouvelles heures de TIG «pour qu’il comprenne qu’il y a d’autres choses à faire dans la vie que de voler». Mais le tribunal va trancher en faveur d’une peine lourde, supérieure aux réquisitions du procureur.

L’homme est condamné à 10 mois de prison ferme auxquels s’ajoutent 2 mois de révocation d’une peine de sursis plus ancienne. L’amateur de whisky est donc parti pour un an à Majicavo. «Peut-être que cette lourde peine d’emprisonnement vous amènera à changer de comportement», espérait le président Lameyre.

RR
www.jdm2021.alter6.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Air Austral, Mayotte, La Réunion

Demi-tour vers La Réunion pour un B 787 d’Air Austral en...

0
Ce dimanche soir, le Dreamliner aux couleurs de la passe en S de la compagnie Air Austral qui devait se poser à Mayotte en provenance de La Réunion, a dû faire demi-tour en raison d'un problème technique. La compagnie Air Austral s'explique
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan