Une inhabituelle dépression tropicale au mois du juillet

0
69
Un système dépressionnaire en plein mois de juillet
Un système dépressionnaire en plein mois de juillet

Voici donc (encore) un phénomène météo très inhabituel dans notre région. Depuis quelques jours, les météorologues du sud de l’océan Indien suivent avec curiosité la formation d’un système dépressionnaire atypique. Le Centre des cyclones tropicaux, chargé depuis La Réunion du suivi des phénomènes météo importants dans tout le sud-est de l’océan Indien, indique que le risque de formation d’une dépression tropicale est «modéré à important» jusqu’à lundi. Le bulletin qu’il a édité indique que le risque va en diminuant par la suite.

C’est au sud des Chagos que cette zone perturbée tend à s’organiser. Le centre était encore hier après-midi difficile à positionner pour les prévisionnistes mais il commençait à se dessiner ce samedi matin.

Et si son environnement météorologique n’est pas favorable à un renforcement, jusqu’en fin de journée, demain les choses pourraient évoluer. «Une fenêtre d’intensification de 24 heures existe à partir de dimanche matin, alors que le système sera encore au-dessus d’eaux au contenu énergétique juste suffisant», précise le Centre des cyclones tropicaux.

Peut-être une dépression tropicale

Pour autant, le système ne devrait être baptisé. Pour cela, il faudrait qu’il atteigne le stade de tempête tropicale. Mais il pourrait flirter avec le niveau de dépression tropicale.

Quant à sa direction, il devrait sagement rester à l’est de Madagascar. D’après Météo France, le système devrait adopter une trajectoire ouest-sud-ouest durant les trois prochains jours puis recourber sa course vers le sud ou le sud-ouest. Autrement dit, il pourrait perturber le temps à La Réunion et Maurice.

Le système dépressionnaire en cours de formation au sud des Chagos
Le système dépressionnaire en cours de formation au sud des Chagos

«À partir de lundi, l’environnement énergétique n’apparaît plus suffisant pour envisager un développement significatif. Néanmoins, la présence de ce système devrait provoquer une dégradation notable des conditions météorologiques» sur les Mascareignes «dès lundi et jusque mercredi compris», prévoit le Centre des cyclones tropicaux.

En août, c’ est déjà une exception

Le phénomène est néanmoins exceptionnel car, jusqu’à présent, Météo France indique que les systèmes les plus précoces baptisés lors d’une saison l’ont été au mois d’août. Ainsi en 1965, Anne et Brenda avaient surpris les prévisionnistes mais ces systèmes avaient été de faible intensité, et n’avaient très probablement pas dépassé le stade de petites perturbations ou de dépressions tropicales.

Plus proche de nous, le 30 août 2004, en plein hiver austral, un premier système dépressionnaire s’était formé sur l’extrême Est du bassin. Cette perturbation, ayant rapidement quitté la zone de responsabilité du CMRS de la Réunion, pour la zone sous responsabilité australienne, avait été nommée Phoebe.

Traditionnellement, il faut donc plutôt attendre le mois de septembre pour trouver des tempêtes tropicales satisfaisant aux critères actuels de baptême.

RR, le JDM
Avec le JIR.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here