28.9 C
Dzaoudzi
jeudi 9 décembre 2021
AccueilFaits diversDeux ans de prison ferme pour une tentative de vol et un...

Deux ans de prison ferme pour une tentative de vol et un coup de couteau sur le parking d’un Sodifram

Au tribunal de Mamoudzou, hier lundi après-midi
Au tribunal de Mamoudzou, hier lundi après-midi

Les juges n’ont plus d’état d’âme à Mayotte. Face au flot de violences, ils entendent manifestement prendre leur part dans les messages envoyés à la population et aux délinquants potentiels. Un homme de 29 ans en a fait les frais ce lundi après-midi au tribunal correctionnel de Mamoudzou. En comparution immédiate, il devait répondre de l’agression d’une cliente du Sodifram de Kawéni jeudi dernier.

Il était un peu plus de 18 heures, lorsque la femme sort du supermarché. Elle a les bras chargés de ses courses qu’elle dépose sur le capot de sa voiture. Elle a ses habitudes, elle est à peu près garée toujours à la même place. Son sac en bandoulière à l’épaule, elle cherche alors les clés de son véhicule. L’individu s’approche. Il lui demande du feu. Elle n’en a pas. Il fait alors demi-tour puis revient sur elle, lui attrape son sac à main et tente de lui arracher. Mais elle ne se laisse pas faire. Son réflexe est de s’agripper, tenir le sac de toutes ses forces. Elle tombe au sol, il la tire sur plusieurs mètres.

L’homme sort alors un couteau. Manifestement, son intention est de couper la lanière. Mais après plusieurs gestes menaçants, il lui donne un coup à la cuisse.

Un pompier reconnaît l’agresseur

Les cris de la femme alertent les personnes présentes. Des femmes s’approchent mais n’osent pas intervenir. D’autres clients se précipitent alors et mettent l’homme en fuite.

Les pompiers et les policiers arrivent rapidement sur le parking du supermarché. La femme leur décrit la petite corpulence de l’homme et ses vêtements. Et tandis que les secours lui prodiguent les premiers soins, un pompier aperçoit un homme qui arrive à proximité. Il correspond à la description faite par la victime. Il ouvre la porte du véhicule, elle le reconnaît. Les policiers l’interpellent alors que son tee-shirt est encore maculé de sang.

Salle d'audience du TGI de Mamoudzou«Pourquoi vous aviez un couteau», demande une magistrate. «On m’a déjà volé mes chaussures. C’était au cas où…» répond le prévenu. Un comble.
«J’avais bu», explique-t-il aussi, sans savoir qu’il s’agit d’une circonstance aggravante. Et de fait, il avait 1,21g d’alcool par litre de sang avec 6 bières et beaucoup de vin dans le gosier, auxquels s’ajoutaient quelques joints qui embrumaient son cerveau.

Des agresseurs sans limite

Si la procureure Prampart souligne le courage de la victime, la jeune femme est encore visiblement très fortement secouée et a du mal à marcher. «Je suis choquée. Ca fait 4 nuits que je ne dors pas. Je ne sais pas comment je vais réagir maintenant quand quelqu’un va m’aborder», dit-elle simplement. Elle bénéficie d’un certificat médical avec une incapacité totale de travail de 8 jours.

«On n’est pas au fin fond de la campagne à Kani-Kéli ou sur une plage déserte. On est en plein cœur de Mamoudzou», s’emporte la porcureure. «Les délinquants n’ont plus peur de rien. Même quand la victime crie et se rebelle, ils continuent». Elle demande 15 mois de prison ferme.

Une peine, au-delà des réquisitions

L’avocat du prévenu, Me Fatih Rahmani, après avoir défendu, en vain, une exception de nullité de procédure, va demander de «laisser une chance à son client». De fait, l’homme, de nationalité comorienne, est arrivée à Mayotte à l’âge de 11 ans. S’il n’a jamais eu de problème avec la justice mais une autre procédure pèse sur lui pour vol. Il a demandé la régularisation de sa situation depuis deux mois. Il a clairement perdu beaucoup de ses chances de l’obtenir.

Le tribunal est allé au-delà des réquisitions en prononçant une peine de 2 ans de prison ferme et le maintien en détention.

RR
www.jdm2021.alter6.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau à Mamoudzou et Tsingoni le 14 décembre

0
Pour cause de travaux d’amélioration du réseau de distribution, SMAE – Mahoraise des Eaux informe qu’une interruption de la fourniture en eau potable aura...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Sébastien Lecornu, Mayotte

Dans une longue lettre aux maires, Sébastien Lecornu détaille les avancées majeures de la...

0
A lire le courrier du ministre aux maires de Mayotte, on se dit que son passage n’aura pas été infructueux en août. Bien que sa visite avortée en raison de la crise des Antilles fin novembre ne lui ait pas permis d’assurer le service après vente, le ministre livre les 4 axes détaillés de la future loi Mayotte. Plusieurs n’attendront pas sa parution, annonce-t-il
FMAE, Mayotte, Journée mondiale du climat, Word Weather Attribution

La FMAE réveille les politiques sur la prise en compte de l’élévation du niveau...

0
Ce samedi, la Fédération Mahoraise des Associations Environnementales (FMAE) organise avec la mairie de Bandrélé et l’association 976 Sud Prévention, une nouvelle édition de la Journée mondiale du climat. L’occasion de lancer l’Observatoire du Changement Climatique de Mayotte

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre