25.9 C
Dzaoudzi
samedi 24 septembre 2022
AccueilorangeVœux de la Ide: le président Ibrahim Ramadani appelle à «l’unité» et...

Vœux de la Ide: le président Ibrahim Ramadani appelle à «l’unité» et au retour de la «concorde civile»

Face aux autorités morales, le président Ramadini lance un appel à la concorde civile
Face aux autorités morales, le président Ramadini lance un appel à la concorde civile

«Nous sommes dans un bateau commun et nous devons continuer à vivre tous ensemble… et chacun y trouvera son compte». Le président Soibahadine Ibrahim Ramadani a choisi la célébration de la fin du mois de jeûne, jour de partage et de rencontre, pour s’adresser à toute la population de Mayotte. Comme tous les ans, il échangeait les vœux avec les autorités religieuses dans l’hémicycle après avoir apporté des cadeaux aux enfants hospitalisés avec certains de ses vice-présidents.

Face aux autorités morales, la prise de parole était solennelle et pour beaucoup consacrée, sans que le mot soit prononcé, à la crise «décasés».

Le président a lancé un «appel à l’unité de tous les acteurs de la société mahoraise, quelles que soient leurs origines, pour défendre l’intérêt supérieur de la population de Mayotte». «Le développement de ce pays ne peut se faire s’il n’y a pas la paix et la concorde civile», a-t-il affirmé.

Une étroite collaboration avec un Etat qui doit jouer son rôle

Les cadis et autorités religieuses,  en première ligne face aux délinquances et radicalisations
Les cadis et autorités religieuses, en première ligne face aux délinquances et radicalisations

Pas question de nier les crises que traversent notre département. Il a d’abord listé ce que la population de Mayotte est en droit d’attendre: «le respect du droit de propriété, la protection des biens et des personnes, l’attractivité, le développement économique, le respect des forces de sécurité et de l’autorité sous toutes ses formes».

«Les actes de délinquance, de violences qui secouent Mayotte viennent de franchir la ligne rouge depuis le début de cette année 2016», a-t-il constaté. Face à la situation, il promet une «étroite collaboration avec l’Etat, conformément au plan «Mayotte, sécurité pour tous» pour «mutualiser les énergies au service de la paix et de la sécurité».

Au CHM, plus tôt dans l’après-midi, il demandait tout de même «l’Etat à jouer son rôle régalien, pour l’obligation scolaire, l’aide médicale d’Etat et les centres d’hébergements d’urgence».

Les cadis face à la délinquance et aux radicalisations

C’est dans ce contexte de crise que le président rappelle que le département a officiellement investi les cadis dans un rôle de médiation et de cohésion sociale. «La population de Mayotte a besoin de votre clairvoyance. Soyez à l’écoute des femmes, des hommes, des éducateurs», a-t-il lancé. «Dépensez sans compter votre énergie, faites preuve de créativité!»

Des cadeaux aux enfants hospitalisés en cette journée placée sous le signe de la fraternité
Des cadeaux aux enfants hospitalisés en cette journée placée sous le signe de la fraternité

Il invite aussi les cadis à «se rapprocher de la population pour «commencer une réflexion commune et le développement d’actions contre toutes formes de délinquances et de radicalisations».
Il invite enfin les cadis à transmettre «les valeurs morales» aux jeunes en manque de repères dans un territoire en pleine «mutation identitaire».

Le président a également eu un mot pour les parents qui doivent jouer leur rôle dans l’éducation des jeunes, «pour encadrer les enfants avant qu’ils ne dérivent vers la délinquance».

«Que la raison l’emporte»

La parole est donc forte même si elle est tardive. Et au JDM qui lui demande s’il y a eu une gêne des élus face à la crise des «décasés» qui les aurait empêché de prendre la parole, il répond franchement.

Oui, il y a eu une gêne, «parce que c’est une situation par son ampleur inédite. Qui n’a pas été surpris par cette situation? Ca a été un mouvement d’une telle ampleur, organisé…» Mais il rappelle aussi que la crise est la conséquence d’une «exaspération» de la population. «Nous allons œuvrer pour que «la raison l’emporte» et «partout où (les expulsions) sont nécessaires, qu’on ne procède pas de façon désordonnée» mais avec la loi.

Au final, le message du président est clair: «Le bien vivre ensemble et le dialogue entre les communautés sont absolument nécessaires pour faire vivre la cohésion qui est aussi une longue tradition de Mayotte».

RR
www.jdm2021.alter6.com

Le président veut un pays fraternel
Le président veut un pays fraternel

L'accueil du président par les autorités morales et religieuses au département
L’accueil du président par les autorités morales et religieuses au département

Une prière au CHM en compagnie du Grand Cadi et du 4e vice-président Issa Abdou
Une prière au CHM en compagnie du Grand Cadi et du 4e vice-président Issa Abdou

Moinécha Soumaila offre des petits livres d'histoires pour les enfants hospitalisés au CHM
Moinécha Soumaila offre des petits livres d’histoires pour les enfants hospitalisés au CHM

Un petit cadeau pour une maman et son bébé qui passaient la journée au CHM
Un petit cadeau pour une maman et son bébé qui passaient la journée au CHM

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupures d’eau à Mirereni et Combani ce vendredi

139137
La Mahoraise des Eaux informe ses usagers de la commune de Tsingoni que suite à une consommation importante sur le réseau de distribution d’eau...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139137
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139137
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139137
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte

Résorber l’insécurité à Mamoudzou : des mesures chocs annoncées par le maire

139137
Le premier édile de Mamoudzou a annoncé ce lundi matin, lors d’une conférence de presse organisée à la mairie, un panel de mesures visant à endiguer la violence sur le territoire de la commune. Parmi elles, effectives dès le 3 octobre, la fin de la vente de pétrole lampant à la station essence de Passamainty, la prohibition de la prostitution sur la commune de Mamoudzou ou encore la publication d’un arrêté de péril imminent pour décaser.

Nettoyage de l’îlot Mtsamboro : un “joyau” à polir et surtout, à dépolluer

139137
Débarrasser l’îlot de Mtsamboro de ses immondices en incluant la population du Nord, tel est l’objectif de l’opération menée ce dimanche par le Conservatoire du Littoral.  Au lendemain des décasages, le joyau du Nord fait peau neuve.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com