Evolution du mode de scrutin à Mayotte: Le groupe socialiste au sénat "scandalisé" par l'opposition de la droite au projet porté par Thani

0
89

Le Sénat a rejeté la proposition du sénateur Thani Mohamed Soilihi sur la modification du vote de scrutin à Mayotte pour le conseil départemental, la nuit dernière (161 pour et 180  voix contre).

« La droite sénatoriale s’oppose à la représentativité démocratique à Mayotte ». Ce sont les mots choisis par le groupe socialiste et républicain au sénat en réaction à ce vote, un groupe qui se dit « scandalisé » par l’opposition de la majorité sénatoriale (Les Républiciains/UDI) à l’adoption de la proposition de loi socialiste tendant à modifier le mode de scrutin pour l’élection du Conseil départemental de Mayotte, présentée par le sénateur Thani Mohamed Soilihi.

La question du sénateur Thani Mohamed Soilihi au ministre de l'intérieur
Le sénateur Thani Mohamed Soilihi

Pour la gauche, ce texte reprend pourtant « les revendications anciennes et légitimes des Mahorais ». Il propose un mode de scrutin à la proportionnelle, inspiré du mode de scrutin régional et l’augmentation du nombre d’élus mahorais proportionnel à la population insulaire, pour « donner de la stabilité au législateur pour permettre à ce territoire de faire face à ses multiples défis socio-économiques actuels », affirme le communiqué.

Pour le groupe socialiste, la droite sénatoriale, en rejetant ce texte, s’oppose à la nécessité de «conforter l’étape démocratique de Mayotte».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here