28.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilFaits diversCaillassages, incendie d’habitation, agressions, barrages: La sécurité à Mamoudzou est hors de...

Caillassages, incendie d’habitation, agressions, barrages: La sécurité à Mamoudzou est hors de contrôle

PoliceCe sont trois personnes qui ont finalement été interpellés après les échauffourées qui ont conduit à l’interruption de la course de pneus ce samedi. Les scènes de panique et les mouvements de foule ont marqué profondément tous ceux qui les ont vécu. Mais bien au-delà, l’arrêt de la course est le symbole d’une délinquance qui submerge tout, même les événements qui sont pourtant particulièrement encadrés, avec une présence très forte de forces de l’ordre.

Avant la course de pneus, les tensions entre les bandes de Cavani et de Mgombani étaient pourtant palpables. Depuis 3 ou 4 jours, elles menaçaient clairement de déborder sur l’événement populaire du weekend, dont on savait qu’il allait amener des milliers de personnes dans le centre-ville. Ce sont des histoires de téléphone et de scooter volés qui étaient à l’origine de ces tensions. La police avait procédé à 6 interpellations vendredi soir mais visiblement, la nécessaire médiation pour apaiser ce conflit n’a pas été réalisée.

Les pneus des enfants dans les lacrymogènes (Image: Twitter/Abby Saïd Adinani)
Les pneus des enfants dans les lacrymogènes ce samedi dans le centre de Mamoudzou (Image: Twitter/Abby Saïd Adinani)

Dès la fin de la matinée de samedi, du côté du lycée Bamana, des jeunes de Mgombani sont venus agresser deux jeunes de Cavani à coup de couteau. Avant qu’ils ne jonchent la chaussée de bris de verre… la suite des événements est connue jusqu’à l’utilisation des gaz lacrymogène par la police à proximité de la Pointe Mahabou et l’interruption de la course de pneus.

Des représailles aux décasages légaux

Pourtant, ces événements liés à la course de pneus ne sont peut-être pas les plus graves du weekend à Mamoudzou. Deux agressions hyper-violentes ont eu lieu en lien avec les personnes décasés légalement il y a quelques jours .

D’abord à Passamainty, un homme a été agressé chez lui, dans le quartier «Vietnam» par une vingtaine de jeunes venue se venger. Ils reprochaient à leur victime d’avoir donné des renseignements à la police avant l’opération de décasage légale, menée par les autorités sur décision de justice. Tabassé à coup de rondin de bois, l’homme a reçu un coup de couteau à une main nécessitant une intervention chirurgicale importante.

La 2e agression s’est déroulée à Tsoundzou. C’est la famille du conseiller Chiaboudine qui était visée par ces actions de représailles. On parle de tentative de meurtre sur un homme et d’une habitation incendiée. Une personne a été hospitalisée, choquée par le déroulé des événements.

Prévention et médiation ou conflits

Si on ajoute à ces événements, les nouvelles agressions intervenues sur la route de Vahibé, cette semaine, avec des troncs d’arbres couchés sur la chaussée pour obliger les voitures à s’arrêter, et des conducteurs et passagers violemment dépouillés, le tableau fait froid dans le dos.

Le commissariat de police de Mamoudzou
Le commissariat de police de Mamoudzou

Ce n’est pas la première fois que nous l’écrivons mais il semble évident que le commissariat est contraint de courir après des affaires toujours plus graves alors qu’elles nécessiteraient une véritable stratégie pour les prévenir.

Partout, les phénomènes à l’œuvre sont connus. Dans une société de tradition orale, il semble plus que jamais nécessaire qu’à Mamoudzou, les forces de l’ordre réapprennent la gestion des tensions avant qu’elles ne se transforment en véritables conflits. Ce n’est qu’à cette condition, que nous sortirons, peut-être, d’une chronique des faits divers toujours plus violente et même sanglante.

Car malheureusement, dans cette crise sécuritaire invraisemblable, personne ne peut croire que le pire est derrière nous.

RR
www.jdm2021.alter6.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Météo France, Mayotte

Mayotte en vigilance jaune pour les Orages aussi

0
Depuis ce week-end et ses grandes marées, Mayotte est placée en vigilance jaune vagues submersion. Météo France vient de rajouter une vigilance jaune pour...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.