23.9 C
Dzaoudzi
vendredi 7 octobre 2022
AccueilEconomieConcours Goûts et saveurs: Originalité culinaire autour des produits mahorais

Concours Goûts et saveurs: Originalité culinaire autour des produits mahorais

Le premier cocktail de la journée
Le premier cocktail de la journée

C’est seulement sa deuxième édition, et le Concours goûts et saveurs est déjà ambitieux : « L’objectif est de valoriser les produits de l’océan Indien, sur le thème 2016 ‘Originalité et créativité’ », informe d’entrée le professeur en hôtellerie-restauration, Remy Ravel. Il s’adresse à tous les niveaux scolaires du lycée de Kawéni, CAP, Bac Pro, Bac Techno, Mise à niveau (MAN) de BTS et BTS.

C’est vers le bar que se dirige le jury composé de trois enseignants. Non qu’ils veuillent boire un coup, mais parce que la première candidate est déjà prête à leur présenter son cocktail : « Elle est évaluée sur sa fiche technique de présentation, sa réalisation, puis sur un test de reconnaissance de produits au nez et enfin, un exercice de dosage à l’estimation en centilitres, avec différents tailles de verre. »

Test olfactif sur des liqueurs

Une fleur d’ibiscus blanc planté dans une rondelle d’orange en guise de déco, le premier cocktail a l’air prometteur, « ils peuvent le concevoir avec ou sans alcool », par respect pour leur religion, musulmane. « Mais nous avons de moins en moins de réticence parmi les élèves vis à vis de l’alcool », appuie Remy Ravel. Quelques glaçons aux 4 épices viendront donner du corps au cocktail, c’est l’élève qui l’a voulu ainsi. Le test de « nez » portera sur une différenciation entre différentes liqueurs, Cognac, Grand-Marnier, etc. Notre candidate s’en sortira plutôt pas mal.

Daroueche Andjizi  et Fabien Vanucci
Daroueche Andjizi et Fabien Vanucci

Un exercice auquel la jeune fille se soumet avec sérieux, sous les yeux de Nathalie Costantini, la vice-recteur, qui s’y essaiera quelques minutes plus tard : « Nous pouvons tout à fait obtenir de la rigueur avec nos élèves à Mayotte, il faut au moins en avoir la volonté. »

Pendant ce temps, en cuisine, ça commence à s’affoler, « j’ai besoin d’une douille cannelée », demande une jeune fille, « elle s’appelle revient ! », répond Fabien Gimenez, son professeur de cuisine. Anlima tourne avec énergie son fouet dans sa casserole : « Je prépare une crème pâtissière, à laquelle je vais rajouter du coco râpé au lieu de la poudre d’amande, ça ira mieux avec les tartes à la banane. » Les juliennes de zestes d’orange de Youmna qui serviront de déco au plat sont bientôt prêtes.

Butter-nut à la cannelle

Les fameux butter-nuts d'Oumy sous les yeux vigilants de Fabien Gimenez
Les fameux butter-nuts d’Oumy sous les yeux vigilants de Fabien Gimenez

 

Plus loin Oumy met la dernière main aux butter-nuts, sortes de petites tartes tatin, dont la pâte est brisée et à base de cannelle, « vous voulez goûter ? », propose-t-elle calmement au milieu du rush. Dans un coin, un homme n’en perd pas une miette : Fabien Vanucci, le chef des travaux a porté ce concours avec le « master chef » mahorais, Andjizi Daroueche.

Ils veillent tous deux que les candidats et le jury ne manquent de rien. Aux enseignants viendront se rajouter des professionnels de la restauration à même de juger le travail des élèves. Plusieurs entreprises sont sponsors de l’événement : Audim, Jumbo, Mahonet, Koropa, La blanchisserie de Mayotte, Siemag, Sodifram, BSMA, Digital Eurolam et Cosmebelle.

Nathalie Costantini se soumets au test olfactif
Nathalie Costantini se soumets au test olfactif

Après les cocktails, le jury pourra déguster les cassolettes de poisson champignon accompagnées de croquettes de songe, « je mélange du songe, des oignons, des œufs, de la chapelure. Je vais les faire frire avant de les finir au four », explique Mounissa. La touche perso sera donnée par une frite de feuille de manioc, dont la texture n’est pas encore au point à l’heure où nous passons. Il est temps de filer et de laisser ces futurs chefs se concentrer.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Test sur les chips de feuilles de manioc
Test sur les chips de feuilles de manioc

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau en cours sur les communes de Koungou, Mamoudzou et...

139521
Dans un communiqué, le syndicat des eaux informe sa clientèle que compte tenu du niveau trop bas des réservoirs de tête "dans le secteur...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139521
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139521
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139521
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139521
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139521
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com