23.9 C
Dzaoudzi
samedi 24 septembre 2022
AccueilorangeMahoraid: Avec les collégiens et lycéens de Sada, la course s'installe dans...

Mahoraid: Avec les collégiens et lycéens de Sada, la course s’installe dans la vie du département

Lycéen, collégien et prof de sport, un trio pour chaque tronçon du parcours
Lycéen, collégien et prof de sport, un trio pour chaque tronçon du parcours

Au collège de Sada, Séverine Bonjean, prof d’EPS au sac de sport bien rempli de projets, avait déjà fait courir des membres de la communauté éducative et certains de ses élèves sur le circuit du Mahoraid. C’était il y a trois ans.

Cette 1ère expérience, elle ne voulait pas la voir tomber dans l’oubli. Cette année, avec l’aide d’un de ses collègues, Flavien Vittini, elle a embarqué une masse d’élèves et de profs dans une aventure d’une tout autre ampleur et même un peu folle.

En collaboration avec la société Ilop, organisatrice du Mahoraid, elle s’est à nouveau greffé sur la course pour organiser un relai sur les 70 kilomètres de l’épreuve, de Mtsahara à Mzouazia, associant le collège, le lycée, les élèves et les profs.

«Le projet a été développé dans le cadre de la liaison collège/lycée», explique Fabrice Alvarez, le principal. Mettre en place ces connexions, ce n’est pas toujours facile… et parfois, c’est plus compliqué au niveau des adultes que des enfants. Parce que, du côté des élèves, les énergies sont là, les envies sont là».

Un trio jeune/adulte, collège/lycée

Des passages de relai à chaque ravitaillement
Des passages de relai à chaque ravitaillement

Chaque relai était constitué d’un trio, un(e) collégien(ne), un(e) lycéen(ne), un(e) prof de sport. Ils avaient appris à courir ensemble lors d’entraînements collectifs et samedi dernier, à 3 heures du matin à Mtsahara, le premier trio était donc sur la ligne de départ, prêt à s’élancer, comme l’ensemble des coureurs de l’épreuve.

Les passages de relai entre chaque trio se faisaient aux points de ravitaillement, des tronçons de différentes longueurs et de difficultés inégales qu’ils s’étaient répartis en fonction. «Physiquement, nos jeunes étaient prêts, et on sentait une volonté réelle de se réaliser à travers l’’initiative.»

Effort, découverte et solidarité

Les objectifs étaient évidemment nombreux. C’était d’abord, une épreuve sportive dont il fallait venir à bout, et «c’était parfois assez cocasse de voir certains jeunes regretter le niveau jugé ‘un peu trop faible’ du prof qui les accompagnait», s’amuse Fabrice Alvarez. Comme nous le faisons sur d’autres initiatives, c’est l’occasion de permettre à des relations de se nouer entre élèves, mais aussi avec des adultes, dans un contexte différent que celui d’une classe. Certains élèves du lycée étaient d’ailleurs très contents de retrouver des enseignants qu’ils connaissaient depuis le collège.»

Les élèves de Sada sur la ligne de départ à 3 heures du matin comme l'ensemble des coureurs du Mahoraid
Les élèves de Sada sur la ligne de départ à 3 heures du matin comme l’ensemble des coureurs du Mahoraid

Solidarité dans un moment d’effort et découverte de leur île, certains élèves n’ont pas hésité à l’arrivée à prendre le micro pour exprimer leurs sentiments de grande satisfaction pour leur avoir permis «d’explorer leurs limites et rencontrer de nouvelles personnes».

Des rendez-vous qui s’installent

A la demande générale, le rendez-vous est pris pour l’année prochaine avec de bonnes volontés qui seront encore là, pour organiser, sportivement et logistiquement, une participation au 7e Mahoraid. D’ailleurs, Stéphane André, organisateur de la course avec la société Ilop, confiait dès dimanche dernier au JDM, sa joie de voir, avec la marche des bouénis et l’initiative des scolaires de Sada, la course prendre sa place dans la société mahoraise.

D’ici l’année prochaine, le succès des traileurs sadois a donné des idées aux chefs d’établissements. Le collège de Sada réfléchit par exemple à un projet pour valoriser la pratique de l’athlétisme et permettre aux jeunes qui ont le profil et l’envie, «de s’élever dans un domaine où ils peuvent exceller», selon les mots de Fabrice Alvarez.

RR
www.jdm2021.alter6.com

Se rencontrer et se dépasser: un projet pédagogique unique
Se rencontrer et se dépasser: un projet pédagogique unique

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupures d’eau à Mirereni et Combani ce vendredi

139135
La Mahoraise des Eaux informe ses usagers de la commune de Tsingoni que suite à une consommation importante sur le réseau de distribution d’eau...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139135
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139135
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139135
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte

Résorber l’insécurité à Mamoudzou : des mesures chocs annoncées par le maire

139135
Le premier édile de Mamoudzou a annoncé ce lundi matin, lors d’une conférence de presse organisée à la mairie, un panel de mesures visant à endiguer la violence sur le territoire de la commune. Parmi elles, effectives dès le 3 octobre, la fin de la vente de pétrole lampant à la station essence de Passamainty, la prohibition de la prostitution sur la commune de Mamoudzou ou encore la publication d’un arrêté de péril imminent pour décaser.

Nettoyage de l’îlot Mtsamboro : un “joyau” à polir et surtout, à dépolluer

139135
Débarrasser l’îlot de Mtsamboro de ses immondices en incluant la population du Nord, tel est l’objectif de l’opération menée ce dimanche par le Conservatoire du Littoral.  Au lendemain des décasages, le joyau du Nord fait peau neuve.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com