23.9 C
Dzaoudzi
dimanche 2 octobre 2022
AccueilEducation750 enseignants sur le départ: Une rumeur corrigée par le vice-rectorat

750 enseignants sur le départ: Une rumeur corrigée par le vice-rectorat

.
.

«L’information» est remontée jusqu’à Paris où la ministre de la fonction publique a été interrogée sur une prétendue vague de départs dans le corps enseignant, liée à l’insécurité. Ce mardi matin, la vice-recteur de Mayotte tient à «apporter une réponse» à cette rumeur en diffusant les chiffres dont elle dispose.

Dans un communiqué, elle indique que ce nombre de 750 «correspond à peu près au flux total des mutations 2016 des enseignants, c’est-à-dire des personnels sortant mais aussi entrant». Selon elle, «il est comparable à ce que l’on pouvait constater ces dernières années».

Dans le détail, elle indique que le vice-rectorat s’attend en réalité à 322 départs d’enseignants dont 71 départs à la retraite. Si l’insécurité est une des causes de ces mouvements, elle n’est pas la seule. Sont également évoqués «les mutations vers l’étranger ou d’autres DOM, le sentiment d’avoir ‘fait son temps’ à Mayotte, la poursuite de la scolarité d’un enfant dans le Supérieur, la réussite à un concours, les aléas de la vie personnelle»…

Les mouvements de départ comprennent également «une centaine environ de non prolongation de contrats de contractuels, si on fait une projection à partir des données antérieures».

Moins d’arrivées de titulaires

Dans l’autre sens, le vice-rectorat attend «356 arrivées d’enseignants».
Le communiqué précise qu’à «titre anecdotique, on peut relever que 16 enseignants ayant obtenu leur mutation à Mayotte demandent à l’annuler… tandis que 8, ne l’ayant pas obtenue, demandent à venir quand même en affectation provisoire».

Nathalie Costantini
Nathalie Costantini donne les chiffres des mouvements dans le corps enseignant pour arrêter les rumeurs sur un départ massif de professeurs

Si la vice-recteur dément la rumeur, elle convient tout de même du «problème bien réel du manque d’attractivité du territoire, dû très certainement aux phénomènes d’insécurité et aux nouvelles conditions de séjour. Et s’il est faux de parler de fuite des personnels, il est juste de constater qu’il n’arrive plus autant de titulaires pour assurer les besoins d’enseignement.»

Trois fois plus de contractuels en 5 ans

Face à la démographie scolaire, 260 postes seront bien créés à la prochaine rentrée qu’il faudra pourvoir. «Il faudra donc faire appel à des contractuels dont le nombre a été multiplié par trois depuis 2011», précise la vice-recteur qui fait le bilan: «Sur les 5.300 enseignants, il y a actuellement 900 contractuels dans le 2nd degré et 500 dans le 1er. Leur formation et leur qualification sont une priorité du vice-rectorat afin de leur permettre de s’installer durablement sur le territoire et d’offrir le meilleur enseignement possible aux élèves. Le département de formation (DeFIE) œuvre dans ce sens et les résultats des différents concours nationaux en témoignent», précise-t-elle.

Elle conclut en soulignant l’«engagement et les efforts» des personnels, titulaires et contractuels» et assure «à toutes les familles que leurs enfants sont (la) priorité».

RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Accident mortel entre un bus et une voiture à Ironi Be

139131
Ce samedi matin, un grave accident de la route s'est produit sur la RN2 dans le centre de l'île. Un bus et un véhicule...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139131
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139131
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139131
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139131
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139131
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com