23.9 C
Dzaoudzi
dimanche 2 octobre 2022
AccueilorangeLa ministre de la fonction publique défend les fonctionnaires et l’indexation en...

La ministre de la fonction publique défend les fonctionnaires et l’indexation en Outre-mer

La ministre de la fonction publique Annick Girardin (Photo: JIR)
La ministre de la fonction publique Annick Girardin (Photo: JIR)

«La sur-rémunération Outre-mer, ce n’est pas un sujet aujourd’hui dans ce gouvernement. Il n’y aura pas de remise en cause de la sur-rémunération Outre-mer». Annick Girardin ne pouvait être plus claire. Dans l’émission «Les témoins d’Outre-mer» de France Ô, la ministre de la fonction publique a pris fait et cause pour l’indexation alors qu’à droite, la campagne de la primaire a fait du nombre et de la rémunération des fonctionnaires un enjeu électoral.

«Contrairement à ce que voudraient nous faire croire les candidats aux primaires du parti LR, les fonctionnaires ultramarins remplissent une mission essentielle de service public dans des territoires ou les difficultés sociales sont souvent plus importantes qu’en métropole. L’exemple de Mayotte en est la plus parfaite illustration», a-t-elle expliqué.

Et la ministre s’est en effet longuement attardée sur le cas mahorais. Chez nous, les 17.000 fonctionnaires bénéficieront d’une sur-rémunération à 40% à partir du 1er janvier prochain, contre 30% actuellement, la fin de la montée en puissance de l’indexation décidée il y a 3 ans. Mayotte rejoindra ainsi le niveau effectif en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane, mais restera en dessous de l’indexation appliquée à La Réunion qui est de 53%.

La tribune d'Annick Girardin dans le Huff Post
La tribune d’Annick Girardin dans le Huff Post

Pour Annick Girardin, alors qu’un «plan très important de 300 millions d’euros est apporté aujourd’hui à Mayotte» (via le CPER), les crises économiques et sociales justifient le «soutien fort de l’Etat».

L’indexation pour compenser l’insécurité

Interrogée sur le fait que 800 enseignants seraient sur le départ à Mayotte selon la CGT, pour «des raisons d’insécurité», la ministre a reconnu que «oui, il y a des soucis de sécurité à Mayotte, et pour les fonctionnaires, c’est une difficulté encore supplémentaire, supérieure à un coût de la vie dans les Outre-mer beaucoup plus élevé que la métropole».

«Cette difficulté d’insécurité, il faut aussi pouvoir y répondre», a-t-elle ajouté, alors que le ministre de l’Intérieur est, de nouveau, attendu à Mayotte en septembre.

La ministre a donc confirmé ses arguments publiés mercredi dans une tribune du Huffington Post. Elle y déplore le fait que «les 163.000 fonctionnaires en poste affectés dans les Outre-Mer font régulièrement l’objet de caricatures et de fantasmes complètement déconnectés des enjeux de ces territoires. Considérés comme des privilégiés surpayés, ils sont la cible de campagnes de dénigrement qui viennent presque à nous faire douter de leur utilité sur ces territoires éloignés».

L’Outre-mer, une opportunité pour la fonction publique

Annick Girardin interrogée dans "Les témoins d'Outre-mer" de France Ô
Annick Girardin interrogée dans “Les témoins d’Outre-mer” de France Ô

Dans cette tribune, elle défend aussi «la prise en compte des centres d’intérêt moraux et matériels (CIMM) dans la loi déontologie du 20 avril dernier» qui va permettre à «ceux qui ont des attaches ultramarines fortes de pouvoir y mener leur parcours professionnel».

Enfin, s’il n’est pas un eldorado pour les fonctionnaires, l’Outre-mer est à l’inverse une «formidable opportunité pour la fonction publique», estime-t-elle. «En effet, la taille de ces territoires doit nous permettre de repenser la portée et donc l’efficacité de la fonction publique. C’est de cette réciprocité, de ces interactions entre métropole et outre-mer que doivent naitre des expérimentations ambitieuses qui dessineront la fonction publique de demain», affirme la ministre.

C’est en tout cas l’objectif proposé aux organisations syndicales pour préparer le projet de loi sur l’égalité réelle attendu à l’automne.

Ces prises de position font suite aux débats à droite et en particulier au «projet économique pour 2017» de Nicolas Sarkozy qui propose la suppression progressive de la sur-rémunération des fonctionnaires des DOM, pour économiser à terme «400 millions d’euros». De la pure «surenchère démagogique anti-fonctionnaires», a tranché Annick Girardin.

RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Accident mortel entre un bus et une voiture à Ironi Be

139126
Ce samedi matin, un grave accident de la route s'est produit sur la RN2 dans le centre de l'île. Un bus et un véhicule...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139126
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139126
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139126
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com