Le Marion Dufresne, en escale à Mayotte, accueillera le comité de pilotage du 10e FED

0
63

Le navire ravitailleur des TAAF et des îles éparses, le Marion Dufresne fera une escale à Mayotte en fin de semaine. Et il va recevoir de nombreuses visites. En effet, il accueillera le 3e comité de pilotage du projet de «Gestion du patrimoine naturel de Mayotte et des îles Eparses», samedi matin.

Le Marion Dufresne à Mayotte
Le Marion Dufresne à Mayotte

Ce projet, financé par le Xème Fonds européen de développement (FED) dans son volet régional/océan Indien, est issu d’une collaboration étroite entre l’Union Européenne, l’Agence française de développement (AFD), le Conseil Départemental de Mayotte et la collectivité des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF).
Il s’inscrit dans une stratégie commune de préservation de la biodiversité régionale menée depuis plusieurs années par ces deux collectivités d’outremer.

Ce projet doit se poursuivre jusqu’en 2017. Il couvre la totalité des eaux de Mayotte et des îles Eparses (Europa, Bassas da India, Juan de Nova, Glorieuses et Tromelin).
Les objectifs de ce projet se déclinent en 8 grands volets d’activité :
1) une campagne d’estimation de la biomasse halieutique des bancs du Geyser, de la Zélée et de l’Iris, visant à évaluer les potentialités d’exploitation durable des ressources halieutiques dans le périmètre des deux parcs marins ;
2) une campagne d’exploration des monts sous-marins et des pentes externes de Mayotte et des îles Eparses ;
3) une campagne d’inventaire et suivi des récifs coralliens de Mayotte et des îles Eparses ;
4) la formation d’observateurs de pêche embarqués ;
5) la formation d’enquêteurs de pêche côtière ;
6) l’établissement d’un état des lieux de la qualité des eaux marines ;
7) la mise en place de bases de données, de protocoles et d’indicateurs pour le suivimonitoring.
8) la valorisation des résultats sur le plan local et régional.
Le montant total de ce programme est de 3,85 millions d’euros, dont 3 millions apportés par l’Union Européenne et à laquelle le Conseil départemental de Mayotte contribue à hauteur de 200.000 euros et les TAAF à hauteur de 650.000 euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here