30.9 C
Dzaoudzi
vendredi 21 janvier 2022
Accueilorange70 ans du Secours Catholique: De l’importance de lier les communautés de...

70 ans du Secours Catholique: De l’importance de lier les communautés de Mayotte

Pour les 70 ans du Secours Catholique-Caritas, un déba a eu lieu sous le faré de la mission.
Pour les 70 ans du Secours Catholique-Caritas, un déba a eu lieu sous le faré de la mission.

Implanté sur notre territoire depuis 15 ans, le Secours Catholique (Réseau mondial Caritas) s’est donné quatre missions auprès de la population de Mayotte : l’accès au droit et à l’égalité des chances, le soutien à l’éducation et aux solidarités familiales, le développement des pays de la région tels que les Comores et le vivre ensemble entre toutes les communautés. Cette dernière mission connaît une résonance toute particulière au regard de l’actualité de ces derniers mois puisque des habitants de certaines communes de l’île chassent des personnes en situation irrégulière de leurs villages. Des “expulsions” de Comoriens sont même prévues à Bouéni ce dimanche. Le JDM s’est entretenu sur ces questions avec le délégué du Secours Catholique de Mayotte, Benoît Gizard.

Le JDM. Vous avez célébré les «70 ans du Secours Catholique» à Mayotte en insistant sur la rencontre entre communautés…

Benoît Gizard. Oui, il nous a semblé que la meilleure façon de célébrer les 70 ans du Secours Catholique a été d’ouvrir la communauté chrétienne à nos frères musulmans. C’est ainsi que deux groupes de déba (danse traditionnelle mahoraise, ndlr) ont pris place sous le faré de la mission catholique dimanche. Entre 100 et 150 personnes ont pu ainsi faire connaissance et lancer des pistes pour des projets communs. Je suis convaincu que beaucoup de liens se tissent entre les deux communautés. Et selon moi, à ce titre, Mayotte est un exemple pour la France entière.

Benoît Gizard lors de l'inauguration de la nouvelle délégation du secours Catholique
Benoît Gizard lors de l’inauguration de la nouvelle délégation du secours Catholique

Malheureusement, l’actualité tend à prouver que ces liens entre communautés se délitent. Quel est le but du courrier que vous cosignez avec la CIMADE pour protester contre les expulsions ?

Benoît Gizard. Nous sommes effectivement partie prenante de ce courrier inter-associatif à l’initiative de la CIMADE. Le but de cette lettre est d’interpeller les pouvoirs publics pour qu’ils réagissent face à ces expulsions.

Mais cette rivalité, on peut la retrouver également dans notre centre Nyamba au sein duquel nous accueillons 120 jeunes entre 16 et 25 ans, d’origines diverses : certains sont nés à Mayotte mais d’autres viennent des Comores, de Madagascar, etc. Nous agissons sur ces problématiques en témoignant de valeurs de respect, d’amitié, de fraternité. Nous comptons également inclure dans nos formations à destination des jeunes et des bénévoles ces valeurs fondamentales.

Issa Issa Abdou avec les jeunes du centre Nyamba de Caritas France de Mayotte
Issa Issa Abdou avec les jeunes du centre Nyamba de Caritas France de Mayotte

De jeunes musulmans peuvent-ils être réticents à l’idée de demander de l’aide à votre structure de confession catholique ?

Benoît Gizard. Non, je ne crois pas. L’année dernière, nous avons reçu 500 demandes pour notre centre Nyamba, et rien que ce matin, 30 demandes. C’est un signe de réussite du centre.

Quels sont les futurs projets de la délégation du Secours Catholique à Mayotte ?

Benoît Gizard. Nous comptons développer à partir de l’année prochaine des projets communautaires, en se rendant dans les villages d’origine des jeunes que nous accueillons pour porter un projet avec eux et leur famille. Cela peut aller de l’alphabétisation à la création d’un jardin communautaire, par exemple. Et comme je vous le disais, nous sommes en train de travailler sur nos formations pour nous faire l’écho des valeurs de fraternité.

OL
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Première ouverture d’un concours de brigadier de police municipale à Mamoudzou

139137
Le maire de Mamoudzou avait annoncé vouloir se doter de moyens humains supplémentaires en matière de police municipale pour endiguer l'insécurité. Un concours interne...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139137
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139137
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139137
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139137
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139137
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com