Santé : Pour tout savoir sur vos droits

0
91
Véronique Minatchy, présidente du CISS Océan Indien
Véronique Minatchy, présidente du CISS Océan Indien

Avec 34 associations dont 25 à La Réunion et 8 à Mayotte parmi lesquelles Tama, Nariké M’sada, l’UDAF ou Fahamou Maecha, le Collectif Inter-Associatif sur la Santé (CISS) Océan Indien est une structure régionale qui œuvre pour informer les usagers de la santé sur leurs droits et démarches. Le CISS recueille également les témoignages et doléances de la population pour faire remonter les informations aux autorités compétentes.

«L’idée est de fédérer un maximum d’associations pour être le plus représentatif possible des problématiques de santé d’un territoire donné», explique Véronique Minatchy, présidente du CISS Océan Indien. «Avant le CISS, chaque association prenait la parole individuellement et arrivait tout de même à faire bouger les choses. Mais avec le collectif, on est plus forts», renchérit Moncef Nouhoudhoire, de Nariké M’sada.

Joêlle Rastami, vice-présidente du CISS Océan Indien
Joêlle Rastami, vice-présidente du CISS Océan Indien

Représenter les usages de la santé

Ainsi, le CISS océan Indien, créé en 2010, défend les intérêts communs des usagers de la santé à Mayotte. Accès aux soins pour tous, prise en charge optimale du patient, sécurité des pratiques, le CISS, en communiquant avec le grand public et en relayant sa parole auprès des instances concernées, joue un véritable rôle de garde-fou.

Ayant droit de cité dans d’importantes commissions -telles que le CRUQPC (Commissions des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge, se tenant au sein des établissements publics et privés) ou le Conseil de Surveillance des établissements de santé et de l’ARS Océan Indien-, ce collectif porte les revendications des usagers. Par exemple, à Mayotte, cette association a réussi à plaider pour une réorganisation du pôle pédiatrie de l’hôpital afin que les enfants diabétiques puissent être pris en charge par un médecin alors qu’il n’y avait plus de diabétologue sur l’île.

Comment ça marche ?

Des bénévoles des associations membres du CISS se portent volontaires pour assumer le rôle de «représentant des usagers». Ces bénévoles, de tous les profils (salariés, agriculteurs, retraités, etc.) font le lien entre l’usager et l’hôpital, par exemple, et tiennent des permanences au sein des établissement de santé. Le CISS en appelle d’ailleurs à toutes les bonnes volontés!

Pour plus de renseignements sur vos droits, rendez-vous à la deuxième journée régionale des usagers de la santé qui se tiendra à Sada ce vendredi 6 mai, sur la place de l’Artisanat, de 7h30 à 16h (informations : www.leciss-oi.org). L’entrée est gratuite et ouverte à tous. Et cette année, le thème portera sur l’accueil au sein des établissements de santé de Mayotte.

OL
www.lejournaldemayotte.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here