1er Mai de revendications et de lutte contre la corruption à Madagascar

0
63

1er mai à Madagascar par La TribuneLes divers syndicats de travailleurs ont manifesté dans le calme à Tananarive pour un 1er Mai qui coïncidait avec le 80e anniversaire du syndicalisme malgache.

«En cette période de tensions et de grognes sociales, le gouvernement avait annoncé la couleur : ‘toute manifestation publique non autorisée serait neutralisée’», raconte RFI. De fait, les autorisations délivrées ont été rares et le dispositif de sécurité très important. D’où des marches calmes qui ont animé la capitale malgache.

«Dénonciations des promesses non tenues par l’Etat: grille indiciaire, dialogue social ou le tripartisme et nouveau contrat social»… La Tribune se fait l’écho des discours et des interventions.

Un syndicat a, de son côté, a demandé la prise en charge des soins et médicaments pour certaines catégories d’employés étatiques. Il a par ailleurs annoncé vouloir porter plainte «contre la corruption» au sein du gouvernement et a donné rendez-vous à ses membres au tribunal.

Il souhaite que les personnalités mises en cause dans des «trafics en tout genre», dont le bois de rose, «soient arrêtées et soient jugées. La semaine s’annonce rude et chaude malgré la saison froide qui commence», explique le journal.

La partielle anjouanaise, suite

Aux Comores, après l’annonce de la tenue d’élections partielles à Anjouan, «la Cour constitutionnelle est divisée», annonce Habari Za Comores. Pour prendre cette décision, «les débats ont duré des heures mais n’ont pas permis de trouver un consensus. Il a donc fallu un vote pour trancher».

Habari Za Comores 2 5 16Conséquence, l’annonce de la décision s’est faite en l’absence de trois des membres de la Cour qui «refusent de cautionner la tenue d’une élection partielle». Le journal, qui cite un de ces absents, explique qu’à «chaque élection, il y a des problèmes sur cette île et on n’a jamais organisé de partielle».

Un autre membre de la Cour a indiqué qu’il était du devoir de l’institution de «garantir les droits fondamentaux des Comoriens et donc de faire voter ceux qui en avaient été empêchés le jour du scrutin»…

Le Carnaval des Îles vanille

«La Réunion primée au Carnaval des Iles Vanilles aux Seychelles», annonce Zinfo976. La délégation d’artistes réunionnais est revenu à La Réunion après s’être produit au 6ème Carnaval International des Iles Vanilles aux Seychelles, «pour représenter d’une seule voix une musique métissée caractéristique de La Réunion», explique le site.

ZINFOS 974 2 5 16Le Carnaval des Seychelles était au calendrier des événements phares des îles Vanille. Il réunit 120 journalistes de la presse internationale et rassemble 23 pays. C’était La Réunion qui représentait la France dans l’océan Indien…

Les membres du groupe ont expliqué rentrer «fiers et heureux». «Cette année, une vraie délégation réunionnaise multi-âge et multi-musicale est partie montrer toute sa diversité».

Les rois de retour à la nature

Enfin, RFI relate l’épilogue d’une saga qui a passionné le monde entier: «Les 33 lions sauvés des cirques sud-américains s’installent en Afrique du Sud».

«Ces félins ont passé toute leur vie en captivité dans des cirques de Colombie et du Pérou. Ils ont été secouru par l’ONG Animal Defenders International qui les a exfiltré vers l’Afrique du Sud par voie aérienne vendredi».

Un groupe de lionnes en Afrique du Sud
Un groupe de lionnes en Afrique du Sud

Après un trajet en avion, ils ont été amenés par la route jusqu’au sanctuaire d’Emoya, fermé au public, au nord de l’Afrique du Sud. «Ce week-end, les fauves ont pu s’ébattre pour la première fois dans leur nouvel environnement» où 5.000 hectares protégés vont s’offrir à eux, progressivement.

«Ces animaux ont passé leur existence en captivité et ne pourraient pas survivre seuls dans la nature. Battus, affamés, maltraités pendant des années, ils sont en mauvaise santé. L’un d’eux a perdu un œil, un autre est à moitié aveugle, et la plupart n’ont plus de griffes». Ils vont devoir retrouver leur santé et réapprendre la liberté.

RR
www.lejournaldemayotte.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here