Fonds européens : les montants pour le développement du territoire, de son agriculture et du social

0
54

zébusEn l’absence de Secrétaire général aux affaires régional (SGAR), les dossiers européens sont malgré tout instruits. Ainsi la préfecture de Mayotte communique sur la tenue du 10ème Comité régional unique de programmation (CRUP)  le 13 avril, qui a statué sur l’attribution d’aides FEADER (agricoles), FEDER (développement régional) et FSE (social).

Pour l’agriculture, le FEADER, (Voir CRUP – Liste dossiers FEADER avril 2016(1)) ce sont 506 167,92 € de projets qui seront accompagnés. La COOPADEM  pourra compter sur 275 908,78 € pour la structuration de la filière bovine mahoraise, la COOPAC sur 56 530,53 € pour Augmenter les volumes de produits agricoles commercialisés sur le marché local, l’UICN sur 52 749,36 € pour la mise en œuvre de la stratégie biodiversité par la structuration des associations environnementales de Mayotte. A noter que 4 727,18 € seront attribués aux Naturalistes pour la mise en place d’une Plateforme d’Education à l’Environnement et au Développement Durable (EEDD) à Mayotte, et l’ONF 21 324,95 € pour l’Aménagement de la forêt domaniale de Sohoa.

Pour le développement régional, le FEDER, (Voir CRUP – Liste dossiers FEDER avril 2016) c’est 1,24 million d’euros qui est alloué. C’est logiquement le Syndicat des eaux et d’assainissement (Sieam) qui est le,plus grand bénéficiaire, mais de seulement 1,2million d’euros, l’Etat et l’ONEMA étant les plus gros financeurs pour un projet à 7 millions d’euros. A noter que deux projets de Mayotte Channel Gateway sont jugés, irrecevable pour l’un, Développement de la desserte portuaire (16,6M€), défavorable pour l’autre, Acquisition de deux navires pour le transport de marchandises dans le triangle Longoni-Kawéni-Petite Terr (12,6M€).

Enfin, le fonds spécialisé dans le social (FSE), (Voir CRUP – Liste dossiers FSE avril 2016) peut compter avec ce CRUP sur 2, 3millions d’euros, qui bénéficieront à l’Agepac pour un montant européen de 386.000 euros dirigés vers la section M’Sayidié, la Croix rouge, avec 176.600 euros pour le renforcement de l’équipe de prévention de rue sur les villages de Koungou et Majicavo, et Opcalia, 278.473 euros pour l’accompagnement à la qualification et à la certification des salariés du secteur privé. Par contre, le projet de la CFDT d’une Plateforme de professionnalisation des salariés ayant un mandat syndical “Agir en ambassadeur du lien social” a reçu un avis défavorable.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here