25.9 C
Dzaoudzi
lundi 29 novembre 2021
AccueilorangeLogements sociaux: Eviter les cités ghettos

Logements sociaux: Eviter les cités ghettos

Le projet de la ZAC du Soleil levant entre Kawéni et les Hauts Vallons
Le projet de la ZAC du Soleil levant entre Kawéni et les Hauts Vallons (Image: SIM)

Ne pas reproduire les erreurs commises ailleurs. Lancer de très nombreuses politiques bien après la métropole et les autres DOM, cela devrait nous éviter d’aller dans des directions qui peuvent parfois coûter si cher par la suite. C’est le cas en matière de transport. C’est évidemment le cas pour la politique de logement.

Mayotte est actuellement dans une situation particulière, et assez unique à l’échelle nationale: l’urbanisation est en cours de réalisation. Hormis les quartiers de bangas, il est difficile aujourd’hui de définir précisément des quartiers «riches» et résidentiels, de zones plus populaires. D’où l’importance d’aborder les outils dont notre département se dote avec une certaine intelligence. Le Frafu dont le JDM vous annonçait la signature vendredi dernier, va permettre de faciliter la mise en place d’une véritable production de logements sociaux.

En effet, ce fonds permet d’additionner les moyens de l’Etat, de l’Europe et du département, pour réserver du foncier et réaliser les aménagements de voiries et d’assainissement. Ce Frafu finance une partie des déficits inévitables dans les opérations de logements sociaux.
La DEAL, qui pilote la création de ce fonds avec le département, prend l’exemple de La Réunion où des milliers de logements sont sortis de terre grâce à ce fonds.

Oublier l’humain

Depuis le mois de novembre, six médiateurs arpentent les rues de Saint-André our compenser les erreurs d'urbanisme (Photo: JIR)
Depuis le mois de novembre, six médiateurs arpentent les rues de Saint-André our compenser les erreurs d’urbanisme (Photo: JIR)

Problème : l’outil a eu tendance à faire oublier l’essentiel, et l’urgence de construire n’a pas permis de regarder en face les problèmes qui s’annonçaient. Sur la ZAC Fayard, à Saint-André dans l’est de La Réunion, par exemple, on en sait quelque chose. «On a construit des immeubles en oubliant les gens», résume un riverain.

Ici, les échauffourées se sont multipliées depuis 8 mois. Le quartier est considéré comme le «plus moderne» de la ville, mais c’est aussi celui qui a la plus mauvaise réputation.
Dans la zone, il n’y avait que des champs, il y a quelques années. Et très rapidement, grâce aux outils à disposition des acteurs réunionnais du bâtiment, près de 800 logements sociaux sont sortis de terre.

Ces réalisations ont été annoncées avec fierté jusqu’à ce que l’évidence s’impose : il s’agit surtout d’un record de concentration. Une sorte de «ghetto» social architecturalement réussi. Exit la mixité. Si près de 400 propriétaires privés sont installés à proximité, chacun vit dans son monde, séparé par une sorte de mur imaginaire qui n’arrive plus à contenir les crises et les tensions, en particulier communautaires, entre les habitants d’origine mahoraise et créole.

Une situation qui se reproduit un peu partout

A Saint-André, on parle aussi des carences éducatives, des retards dans les infrastructures pour les jeunes… Les habitants dressent toujours le même tableau tout en ne voulant pas trop le noircir.
Et la situation se reproduit un peu partout, sans pour autant faire la Une des médias. La semaine dernière, par exemple, dans la ville du Port (au nord-ouest de La Réunion), des pompiers se sont fait caillasser avant que les tensions ne s’apaisent avant de tourner en «mini» émeute.

La Zac Fayard le quartier le plus moderne et à la plus mauvaise réputation de Saint André (Photo: JIR)
La Zac Fayard le quartier le plus moderne et à la plus mauvaise réputation de Saint André (Photo: JIR)

Ce genre de crises n’est évidemment pas sans rappeler ce que nous connaissons déjà à Mayotte et que des choix urbanistiques pourraient contribuer à perpétuer, si la mixité sociale n’est pas érigée en règle dans nos villes en construction.

A Saint-André, certains veulent une salle de jeux pour les jeunes, une salle de sport ou… du travail. Une crèche a déjà ouvert ses portes ainsi qu’un pôle de services, des actions de « parentalité » sont proposées, une association accompagne les jeunes vers des parcours d’insertion, la police municipale va s’installer…

Les futures ZAC, futurs ghettos ?

Mais au-delà des infrastructures, c’est la mise en place d’un véritable «dialogue» qui doit venir corriger les erreurs d’urbanisme. Le créneau de l’ASSOI (association économie sociale et solidaire océan Indien) veut ramener du «vivre ensemble» dans le quartier avec six médiateurs en contrats d’avenir qui arpentent ses rues depuis le mois de novembre à la rencontre des habitants, pour signaler ce qui va ou pas… comme les phénomènes de bandes, qui là encore, ne sont pas sans faire écho à ce qui se passe déjà dans certains de nos villages.

Alors qu’à Mayotte, on nous promet des dizaines voire des centaines de logements sociaux construits chaque année, il convient donc de bien réfléchir en lançant les opérations. La ZAC Hamaha Soleil levant sur les hauts de Kawéni réorientée en 100% vers des logements sociaux mérite peut-être, par exemple, d’être questionnée. Ne va-t-on pas y réaliser notre premier ghetto en dur?

RR
www.jdm2021.alter6.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

MAIRIE DE BANDRABOUA

0
Directive 2014/25/UE SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR I.1) NOM ET ADRESSES Mairie de Bandraboua, BP48 - 238, rue de l’Hôtel de Ville , 97650, Bandraboua, Courriel : soibirdine.hachime@mairie-bandraboua.fr,...

VILLE DE MAMOUDZOU (976)

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan