30.9 C
Dzaoudzi
samedi 4 décembre 2021
AccueilFaits diversCambriolage Kwezi : le matériel toujours pas localisé

Cambriolage Kwezi : le matériel toujours pas localisé

Le vice-procureur Leonardo : "On a entendu tout et n’importe quoi!"
Le vice-procureur Leonardo : “On a entendu tout et n’importe quoi!”

Le cambriolage du siège de Kwezi, sis sur les hauteurs de Mamoudzou, s’est produit dans la nuit du 15 au 16 mars au milieu de la nuit. Les voleurs ont bien déclenché l’alarme, « mais elle sonnait régulièrement », témoigne un journaliste de la station, présent à la conférence de presse. L’alerte n’a pas été donnée. C’est la femme de ménage qui avait découvert les locaux saccagés vers 4h du matin.

« Car ce que les voleurs n’ont pas pris a été cassé », précise le commissaire Miziniak. Des empreintes ont été relevées. Sur les onze interpellations, deux jeunes majeurs de 18 ans ont reconnu, partiellement pour l’un, totalement pour l’autre, les faits. Ils ont été mis en examen pour vol aggravé et placé en détention provisoire. Ils sont convoqués demain devant le Juge des Libertés et de la détention.

« Quelques objets volés ont été retrouvés aux alentours de la station, comme des micros, un boitier fly et un écran », précise le commissaire. Si des témoins disent avoir aperçu le matériel volé, les ordinateurs et une tour Macintosh sont encore recherchés, et les auteurs n’ont pas fourni de piste précise, selon le vice-procureur. Il rappelle qu’une enquête est en cours avec un juge d’instruction au travail.

Intersport aussi

Mise à sac (Photo : KTV)
Les locaux mis à sac (Photo : KTV)

Histoire de faire taire les rumeurs, « c’est d’ailleurs pour ça que je vous ai convoqués, on a entendu tout et n’importe quoi ! », lâche-t-il, faisant mention d’une commande depuis l’Afrique, une hypothèse émise par le patron du groupe Patrick Millan. Le magistrat évoquait aussi des rumeurs d’escroquerie à l’assurance, à laquelle le journaliste de Kwezi répondait aussitôt : « Difficile sur un matériel de 135.000 euros indemnisé à hauteur de 12.000 euros. »

Les deux jeunes de 18 ans mis en cause ont un casier judiciaire vierge, « mais ils pourraient être impliqués dans les vols de tee-shirt dans le magasin Intersport de Kawéni en février dernier », glisse Philippe Léonardo.

Quant à savoir s’il s’agit de l’approvisionnement d’une filière, c’est encore trop tôt pour le dire selon lui, « il semble que la préméditation ne soit que de quelques heures, on note de la précipitation dans leur fuite, beaucoup de maladresse, et aucun véhicule ne les attendait à la sortie », ce qui semble infirmer l’idée d’un vaste réseau. L’homme de loi évoque pour l’instant un mobile lié à l’attrait de l’argent, davantage que l’atteinte de la liberté de la presse.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

  1. 653483 673190Most reliable human being messages, nicely toasts. are already provided gradually during the entire wedding celebration and therefore are anticipated to be quite laid back, humorous and as effectively as new all at once. finest man speech 402549

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Nassuf Djaïlani, Mayotte

Quand la « morsure trop vive » de Nassuf Djaïlani enfante...

0
Le célèbre poète et romancier mahorais Nassuf Djaïlani était de passage sur son île natale récemment afin de présenter au public son nouveau roman : « Cette morsure trop vive ». Récit mettant en scène deux frères dans un Chiconi chimérique (« Chiconi-sur-Mer), ce roman mêlant des aspects à la fois sociologiques, psychologiques et historiques, est également une redoutable satire des injustices inhérentes au système post-colonial français à Mayotte
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.