24.9 C
Dzaoudzi
lundi 29 novembre 2021
AccueilorangeIntersyndicale du code du travail: «Que veut faire l’Etat de Mayotte ?»

Intersyndicale du code du travail: «Que veut faire l’Etat de Mayotte ?»

Pour El Hanziz Hamidou, tout retard pris fait régresser Mayotte
Pour El Hanziz Hamidou, tout retard pris fait régresser Mayotte

Le plus petit dénominateur commun à leurs discours respectifs est la reconstitution de carrière de ces agents qui ont été intégrés dans la fonction publique après avoir commencé à travailler pour la collectivité de Mayotte, sans que ces années soient comptabilisées dans leur ancienneté. Un sénateur les avait qualifié d'”oubliés de la République” : « Ils ont bien travaillé pour l’administration française, et non comorienne, pourtant ! », souligne Solidaires, « leurs droits à la retraite en sont impactés », fait remarquer la FSU.

Et le plus grand dénominateur, c’est la transposition intégrale et immédiate du code du travail et des conventions collectives à Mayotte. Et c’est El Hanziz Hamidou, secrétaire départemental de FO, qui mène toujours la revendication sur ce point.

Comme il l’avait fait devant la mission Ledemé d’étude sur la transposition du code du travail, il rappelle qu’on a demandé en 1975 aux mahorais de patienter, « en établissant un statut provisoire. On a joué le jeu en restant collectivité territoriale, régie par l’article 74 sans assimilation législative, pour basculer en 2011 département, sous l’article 73 avec assimilation législative. Mais 5 ans après, on  débute la mise en place de la départementalisation. » Il oublie de préciser que cet article 73 est adaptable en fonction des spécificités dans les collectivités d’outre-mer, à l’exception de La Réunion.

« Il n’y a pas de vrai service public ici »

La CGT accuse les services de l'Etat de se servir de Mayotte comme un tremplin professionel
La CGT accuse les services de l’Etat de se servir de Mayotte comme un tremplin professionel

El Hanziz Hamidou accuse le gouvernement d’avoir continué à traiter Mayotte en spécialité législative, « il n’y a pas de vrai service public ici, que ce soit l’enseignement, l’hôpital, La Poste, tout est symbolique. Nous sommes indignés car nous régressons. Ce mouvement s’inscrit sous le signe d’un rapport de force, avec comme objectif l’égalité républicaine, qui nous donnera notamment les moyens de lutter contre le problème de la délinquance. »

S’il y a un point qui fait consensus entre eux et le gouvernement, c’est celui du retard pris dans la mise en place du code du travail, « tout n’a pas été fait en temps utile », admettait Dominique Ledemé, Directeur du travail chargé de mission transposition du droit du travail à Mayotte, en décembre dernier. Il proposait aux partenaires sociaux un calendrier d’application du code du travail, en les invitant à proposer des applications de conventions collectives dans les secteurs de leur choix.

Un arrière goût de 2011

Les secrétaires nationaux de Sud Education-Solidaires étaient venus à Mayotte il y a quelques mois
Les secrétaires nationaux de Sud Education-Solidaires étaient venus à Mayotte il y a quelques mois

« On a assez attendu », réplique Sud Education-Solidaires, qui retrace la rencontre qui s’est tenue au ministère de l’Outre-mer ce 15 mars : « Nos représentants nationaux sont revenus de Mayotte avec des dossiers sur les retards de la fonction publique ici, sans obtenir de réponse. Le cabinet avaient même l’air surpris. A la prochaine rentrée, ce sont plus de 1.000 contractuels qui vont être recrutés, les postes ne sont pas pourvus. »

Ils s’interrogent à plusieurs reprises : « Que veut faire l’Etat de Mayotte ?! Mayotte est française depuis 1841, bien avant les autres DOM, qu’est ce qu’on attend de nous ? Où l’Etat veut-il nous conduire ? »

Une phrase qui résonne comme un rappel de 2011, quand la grève avait démarré sur le thème de la vie chère, pour embrayer sur tout un tas de frustrations accumulées. La transposition du code du travail sera-t-il aussi un détonateur ? Lorsqu’on souligne le parallèle et son risque de dérapage avec des jeunes érigeant des barrages dans la rue, ils répondent que « c’est déjà le cas, et qui en est responsable ?! »

FAEN: "Nous voulons des fonctionnaires locaux formés et pas de saturation du service public"
FAEN: “Nous voulons des fonctionnaires locaux formés et pas de saturation du service public”

En tout cas, en faisant évoluer leur discours dans cette direction, ils sont certains de fédérer les critiques de tous bords contre les politiques de l’Etat en matière sanitaire, sécuritaire, d’immigration clandestine, etc.

Ils annoncent vouloir mobiliser dès aujourd’hui dans les villes et les campagnes, « pour instaurer un vrai rapport de force. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

MAIRIE DE BANDRABOUA

0
Directive 2014/25/UE SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR I.1) NOM ET ADRESSES Mairie de Bandraboua, BP48 - 238, rue de l’Hôtel de Ville , 97650, Bandraboua, Courriel : soibirdine.hachime@mairie-bandraboua.fr,...

VILLE DE MAMOUDZOU (976)

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan