Comment Hourlaine Malidé, la lectrice de la dictée Bolé a été «marrainée» grâce à BTM

0
127
Hourlaine Malidé, déterminée
Hourlaine Malidé, déterminée

Elle a fait sensation par ses réparties lors de la dictée Bolé, cette jeune fille de 15 ans. Présentée comme comédienne en herbe au sein de la compagnie Ari Art, Hourlaine Malidé est en seconde 1 au lycée Younoussa Bamana.

Le théâtre, c’est juste une option qu’elle a choisie dans le cadre de sa scolarité, «à la suite du latin que j’ai étudié jusqu’en 3ème», nous explique-t-elle. Avec ses coreligionnaires, mot qui l’aura fait trébucher lors de la dictée !, elle s’est d’ailleurs produite sur scène, « nous avons joué un extrait de la pièce d’Antonin Artaud ‘Le jet de sang’ », nous indique-t-elle.

Et c’est aussi le théâtre qui l’avait amenée à assurer la lecture de la dictée, comme nous l’expliquent «ces fous» de Bouge Toi Mayotte: «Après la première édition, où Ibrahim Bahédja, jeune maître de conférence mahorais, avait été choisi pour lire la dictée, pour l’édition 2016, BTM a voulu mettre en avant un autre talent. » Ils dessinent le profil recherché, ce sera celui d’un jeune pas impressionnable du tout, et à la diction adaptée à l’exercice. Et après une sélection, c’est Hourlaine Malidé qui sort du lot, avec une prestation une tête au dessus des autres.

Faire de la fiction une réalité

La juge des enfants Nathalie Zahir vient annoncer son "marrainage"
La juge des enfants Nathalie Zahi vient annoncer son “marrainage”

Mais son destin, c’est dans la magistrature qu’elle le voit : « Après mon Bac L, je vais essayer d’intégrer l’Ecole nationale de la magistrature à Bordeaux, ou sinon, au Canada », explique-t-elle au JDM. Et cette jeune native de Mtsapéré se passionne pour le droit constitutionnel, « je veux approfondir les fondements du droit. »

Du côté de BTM, sa détermination n’est pas tombée dans l’oreille de sourds : « Après un échange, elle a évoqué ses projets, ses souhaits d’étude, et son rêve de devenir magistrate… » Ça, BTM adore, « Donc le challenge était de faire de cette fiction une réalité. » Ainsi, dans la dynamique du projet “Marraine en action”, BTM décide de lui trouver en 3 jours une marraine, une magistrate.

Une juge réactive

L’appel a été lancé au tribunal sans gros espoirs. « Mais si, il y a des gens exceptionnels à Mayotte, et madame Nathalie Zahi, juge pour enfants au tribunal en est un exemple », se réjouissent alors les organisateurs. C’est ainsi que la veille de la dictée, la juge répond favorablement à la demande du collectif pour « marrainer » Houlaïne, et ainsi être présente pour la dictée de samedi.

Nathalie Zahi descendait donc au micro pour annoncer vouloir accompagner la jeune Hourlaine, « après un barreau composé de plusieurs avocats locaux, une magistrate mahoraise, ce serait formidable ! », encourageait la juge.

Nul doute que son sens de la repartie va l’accompagner et lui donner un plus dans les salles d’audience qu’on lui espère nombreuses.

Quant à BTM, il vous donne rendez-vous l’année prochaine « pour rêver tout haut ce que les gens rêvent tout bas… ». Mais on entendra parler d’eux avant, pas possible qu’ils se retiennent !

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here