Journée Rotarienne des métiers : une 1ère édition en demi-teinte

0
90
Nadja Le Bihan et  Nadine Hafidhou, co-organiatrices de la Journée
Nadja Le Bihan et Nadine Hafidhou, co-organisatrices de la Journée

Fallait-il maintenir un Forum indispensable à l’avenir de jeunes envers et contre tout ? C’est ce que se sont demandés les professionnels implantés sur le terre plein derrière le Comité du Tourisme. Tout à fait derrière : le chapiteau Zavatta et la foire aux vêtements se partageant l’avant scène, il fallait vraiment être informé pour s’y diriger.

D’autre part, les élèves sont actuellement en vacances scolaires, éliminant du coup tout déplacement orchestré par les établissements.

Mais il en faut plus pour démotiver les organisatrices, Nadja Le Bihan, présidente du Rotaract jeunes, Nadine Hafidhou, Rotary Mamoudzou Hippocampe et Farah Hafidhou, Rotary Mamoudzou Mayotte. Car c’est une Journée rotarienne, justement organisée dans le cadre dans le cadre de la Semaine mondiale du Rotaract, nous explique Nadine Hafidhou : « Les vacances scolaires devraient permettre d’accueillir enfants et parents qui se questionne sur l’après Bac. »

Policier ou chef de chantierJournée rotarienne métiers

Elles ont motivé une bonne vingtaine de professionnels qui affichent leurs stands : les métiers du bâtiment, avec SMTPC, la SMAE, ou Mayotte Alu, les avocats, l’immobilier, le Secours en mer et même le secteur sportif est représenté. Ce sont les association SUA et le Comité départemental du sport pour tous qui assure la permanence : « Nous mettons en place les formations Certificat de Qualification professionnelle Animateur Loisir Sportif pour les jeunes de plus de 18 ans, détenteur d’un seul diplôme de secouriste niveau 1. »

Deux jeunes vont d’un stand à l’autre, « je veux être gendarme plus tard », explique Nathanaël, en 3ème à M’gombani, alors que c’est dans la police que veut entrer son copain Tarmidhi du collège K1. Deux secteurs absents de la journée portes-ouvertes, le second ira donc se renseigner chez ETPC pour devenir chef de chantier, « pourquoi pas ?! ».

La taille du verre, un travail minutieux
La taille du verre, un travail minutieux

Travail sur verre ou forages, deux secteur peu connus à Mayotte

La faible affluence ne freine pas les représentants de Techni-glass qui font une petite démonstration de taille de verre, et présentent leur artisanat, si, si, eux aussi, avec des objets décoratifs en gravure sur verre.

Plus loin, c’est le Bureau de Recherche Géologique et Minière de Pascal Puvilland qui affiche sa carte de Mayotte et fait le point des actions en cours : « Au niveau de l’eau potable, nous en sommes à une vingtaine de forage, et 10 sont programmés pour 2017. Avec une prévision identique pour l’alimentation en eau agricole. »

Une journée qui en appellera d’autres, avec davantage de corps de métiers qui ne demandent qu’une chose, exposer leur savoir-faire.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here