Lycée de Kawéni: Ouvrir les portes aux ambitions

0
180
Les élèves en accueil et relation clients ont accueilli pas moins de 600 collégiens
Les élèves en accueil et relation clients ont accueilli pas moins de 600 collégiens

Une haie d’honneur. Les élèves de la section ARCU du lycée de Kawéni avaient fait les choses en grand pour accueillir leurs invités du jour. ARCU, cela signifie «accueil et relation clients et usagers». Logiquement, ils étaient chargés de guider les quelque 600 collégiens venus découvrir ce jeudi toutes les ressources offertes par l’établissement… qui s’était préparé à valoriser ses formations.

Les élèves en apprentissage en boulangerie avaient ainsi fabriqué de quoi sentir, toucher… et goûter pour éventuellement susciter des vocations : Des pains de toutes formes et de toutes saveurs dignes des meilleurs commerces métropolitains, attendaient les élèves de 3e.
«Notre volonté était de montrer des ateliers qui fonctionnent», précise Fabien Vannucci, chef de travaux au lycée pro de Kawéni, heureux de la réussite de la journée.

Les futurs boulangers ont épaté les élèves de 3e
Les futurs boulangers ont épaté les élèves de 3e

Comme les futurs boulangers, les futurs coiffeurs étaient donc logiquement à l’œuvre. Et tout au long de leur parcours, les collégiens ont pu goûter les cocktails ou assister (et goûter) à la réalisation de desserts par les élèves de la restauration.

Montrer concrètement les métiers et les ateliers

Les CAP Assistant Technique en Milieu Familial et Collectif (ATMFC) destinés à travailler en restauration collective ou en milieu hospitalier ou en maison de retraite par exemple ont pu expliquer leurs futurs métiers… Comme la partie GA (gestion-administration), même si ce n’était pas la formation qui avait le plus de choses à montrer en dehors du travail sur ordinateur.

«Avec Marie Coulon, la proviseur-adjoint, nous avons attaché beaucoup d’importance à cette journée portes-ouvertes pour expliquer aux collégiens l’importance des choix qu’ils vont faire en matière d’orientation à la fin de la 3e». Problème d’ambition, de modèles ou de connaissances des filières, la journée avait la volonté de s’attaquer un peu à tout ce qui freine les choix des jeunes mahorais, en rendant les formations présentées très concrètes.

Bientôt un hôtel pour le lycée pro

Dans les cuisines des ateliers très concrets... et très appétissants
Dans les cuisines des ateliers très concrets… et très appétissants

Le lycée offre en effet une palette très variée de parcours: apprentissage (UFA), CAP, bac pro mais aussi classes de remise à niveau pour reposer les bases en Français et mathématiques à des élèves trop faibles, le lycée propose des formations qu’il présente comme complémentaires, avec une forte spécialisation en restauration et hôtellerie. Et l’établissement va enchaîner les chantiers.

Alors qu’une 2e cuisine magnifique vient d’être terminée, deux autres chantiers vont renforcer le volet restauration… Avant la réalisation d’un hôtel d’application. D’ici deux à trois ans, les élèves devront gérer un véritable petit établissement hôtelier avec des clients bien réels.

«Nous serons plus que jamais un vrai pôle de formation très complet avec des filières qui seront incontestablement essentielles au développement de Mayotte», insiste Fabien Vannucci… D’autant qu’une des fierté de l’établissement est de travailler au maximum avec des produits issus de l’agriculture locale. Un exemple du développement qui appelle le développement.

RR
www.lejournaldemayotte.com

Cocktails, préparation de tables, service... de quoi permettre aux collégiens de comprendre les formations dispensées (Photos: M. Coulon/ Lycée de Kawéni)
Cocktails, préparation de tables, service… de quoi permettre aux collégiens de comprendre les formations dispensées (Photos: M. Coulon/ Lycée de Kawéni)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here