UA-49455827-15
25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 janvier 2022
AccueilFaits diversLe juge Hakim Karki passe à l’attaque

Le juge Hakim Karki passe à l’attaque

Le tribunal de Mamoudzou
Le tribunal de Mamoudzou

La nouvelle fait des remous dans l’institution. Un premier président de cour d’appel ciblé par la plainte d’un juge d’instruction, même suspendu, on peut parler d’affaire «hors normes», reconnaît une source judiciaire. C’est pourtant bien ce qui vient de se produire au tribunal de grande instance de Mamoudzou, où le magistrat controversé Hakim Karki vient de déposer une plainte avec constitution de partie civile auprès du doyen des juges d’instruction.

Celle-ci vise nommément l’ancien premier président de la cour d’appel de Saint-Denis, en poste de 2011 à 2014, Dominique Ferrière. Hakim Karki l’accuse d’avoir commis des faux et usages de faux dans le cadre de son évaluation de carrière. Des faits qui, concernant un haut magistrat, relèvent de la cour d’assises.

Selon les informations du Journal de l’Île de La Réunion, le juge Karki se prévaudrait d’une décision du tribunal administratif accréditant sa thèse, notamment sur la datation desdits documents. Ceux-ci consignent les appréciations faites du travail et du comportement du magistrat par sa hiérarchie. Or, dans le cas d’Hakim Karki, on peut imaginer qu’elles n’étaient pas des meilleures.

Propos et dossiers sensibles

En effet, le juge d’instruction a déjà eu à se défendre devant ses supérieurs, pour avoir notamment tenu «des propos dénigrant l’institution», et a également été ciblé par une enquête en 2012 pour violation du secret de l’instruction.

Hakim Karki reste aussi associé à l’affaire Roukia et celle du Groupe d’intervention régional (GIR) de Mayotte, qu’il a commencé à instruire en 2011. Un travail partiellement validé en janvier dernier avec la condamnation d’un gendarme et d’un policier pour l’homicide involontaire de la jeune Mahoraise. Quant aux autres opérations suspectes menées par le GIR, elles font l’objet d’une information judiciaire toujours en cours d’instruction.

Une confrontation

Hakim Karki, un juge d'instruction sous pression
Hakim Karki en 2013 (Photo: JDM)

Mais alors que son adversaire désigné occupe aujourd’hui le poste prestigieux de premier président de la cour d’appel de Bordeaux, Hakim Karki se trouve lui au banc de l’infamie. En juillet 2014, il est accusé de viol par une fonctionnaire de l’Éducation nationale en poste à Mayotte. Des faits sordides qu’il nie, évoquant une relation consentie. Mis en examen, écroué, puis remis en liberté sous contrôle judiciaire, Hakim Karki est actuellement suspendu de ses fonctions, une procédure disciplinaire étant pendante devant le conseil supérieur de la magistrature (CSM).

Ce dossier criminel, dépaysé à Paris, aurait enfin connu une avancée il y a quelques semaines, avec la confrontation du mis en examen à son accusatrice. Sans qu’on sache si cette mise en présence a modifié la donne, ni son impact quant à l’issue du dossier.

Vers un dépaysement

Toujours est-il que l’offensive du juge Karki contre sa hiérarchie démontre qu’il n’a pas l’intention de se laisser enterrer sans rien faire.

Sa plainte a toutes les chances de voyager vers une autre juridiction française. En effet, comme l’exige la procédure, le doyen des juges d’instruction saisi de la plainte l’a transmise au procureur de la République de Mayotte afin de connaître ses réquisitions. «Je ne vois pas comment on pourrait instruire ce dossier à Mayotte. Cela ne me paraît pas concevable pour la sérénité de l’enquête et le bon fonctionnement de la juridiction», indique Joël Garrigue au JDM.

La cour de cassation pourrait donc rapidement désigner un juge d’instruction d’une autre juridiction, un «dépaysement» dans le jargon judiciaire.

RR, le JDM
avec Sébastien Gignoux, le JIR.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SNU, Mayotte

Les inscriptions au service national universel sont ouvertes

139126
"Faire vivre les valeurs républicaines, Renforcer la cohésion nationale, Développer une culture de l'engagement, Accompagner l'insertion sociale et professionnelle"... on retrouve les anciens idéaux...

COMMUNE DE BANDRABOUA

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139126
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139126
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139126
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139126
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139126
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
UA-49455827-15