29.9 C
Dzaoudzi
lundi 26 septembre 2022
AccueilEconomiePrésence au Salon de l’agriculture sur fonds de réduction de voilure

Présence au Salon de l’agriculture sur fonds de réduction de voilure

Mouslim Payet et Nailaty Boura M’Colo félicitaient l'engagement de la présidente du CDTM
Mouslim Payet et Nailaty Boura M’Colo félicitaient l’engagement de la présidente du CDTM

Tous les ans, cahin-caha, Mayotte assure une présence au Salon de l’Agriculture parisien. Si l’année dernière, notre vanille qui devait concourir, n’est pas arrivée à temps, la confiture de Jardin d’Eden remportait une médaille d’argent.

Mais cette année, sous la contraction budgétaire d’un conseil départemental de nouveau sous la tutelle de la Chambre régionale des comptes, les robinets se sont fermés, et le 7 janvier dernier, Mouslim Payet, le président de la Chambre de l’Agriculture de la Pêche et de l’Aquaculture de Mayotte (CAPAM) annonçait le désistement de notre île. Incitant deux de nos parlementaires et la présidente du Comité départemental de Tourisme de Mayotte (CDTM) à monter au créneau.

Fatimatie Bintie Razafinatoandro a en effet défendu la nécessité de diffuser les productions locales « et une image positive de Mayotte », que le CDTM va d’ailleurs pouvoir défendre sur place puisqu’il accompagne cette année le déplacement des agriculteurs. Les vannes ne se sont pas ouvertes pour autant, puisque le budget dégringole de 150.000 euros en 2015 à 60.000 euros cette année. Avec obligation pour la CAPAM de passer par le conseil départemental pour émettre factures et devis.

Un taux de fret prohibitif

Fatimatie Bintie Razafinatoandro et son directeur Michel Ahamed
Fatimatie Bintie Razafinatoandro et son directeur Michel Ahamed

Les déplacements se compteront donc sur les doigts d’une main et demie : « 2 représentants des producteurs locaux, à travers la présence de Saveurs et Senteurs de Mayotte, un agent de la CAPAM, un élu, le président Payet et la présidente du CDTM. Nous voulons optimiser les coûts sans passer à côté de l’essentiel », c’est à dire la participation de Mayotte à cette fête agricole.

La réduction de voilure du conseil départemental, a d’ailleurs incité à revoir à la baisse les prétentions : « Nous ne pourrons pas proposer de thématique sur le cocotier et sa reproduction, les déplacements et le matériel étant compté. Nous avons réduit de 1,8 tonnes à 750 kilos nos envois », regrettait Nailaty Boura M’Colo. Les prix du fret sont en effet un frein à tout échange de marchandises depuis et vers Mayotte.

Nos confitures en compétition

Morgane Moenne de "Saveurs et senteurs de Mayotte" a réussi à relever le pari de l'organisation de cette journée
Morgane Moenne présentera à Paris les produits de “Saveurs et senteurs de Mayotte”

Le déplacement de jeunes élèves du lycée agricole a également été annulé, « face à leur désaffection à la sortie des études, nous voulions mettre en avant les avantages du métier. Les mettre en contact avec des producteurs nationaux ou ultramarins, pour qu’ils voient autre chose que les contraintes et puissent se projeter», défend Fatimatie Bintie Razafinatoandro, « mais ce n’est que partie remise. »

Faute de mieux, elle compte bien représenter Mayotte lors du colloque de l’ODEADOM (Office de développement de l´économie agricole des départements d’outre-mer), qui va porter cette année au Salon sur la valorisation des productions ultramarines transformées, « avec nos confitures, nectars ou gelées, nous nous inscrivons complètement dans la thématique générale. » Mayotte va d’ailleurs concourir dans ces 3 catégories.

C’est une femme déterminée qui se saisit du dossier complexe de l’agriculture, des agricultures, à Mayotte : « Je ne vais pas en rester là. A mon retour, je compte regrouper les agriculteurs de l’île pour voir comment optimiser la production et préparer le Salon 2016 avec un maximum d’efficacité. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

* Inauguration du stand le 29 février à 17h

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Les LR de Mayotte réagissent aux violences du week-end à Doujani

139524
La Fédération Les Républicains de Mayotte interpelle le gouvernement sur ses compétences régaliennes après les violences de ce week-end, mais aussi le président des...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139524
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139524
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139524
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139524
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte

Résorber l’insécurité à Mamoudzou : des mesures chocs annoncées par le maire

139524
Le premier édile de Mamoudzou a annoncé ce lundi matin, lors d’une conférence de presse organisée à la mairie, un panel de mesures visant à endiguer la violence sur le territoire de la commune. Parmi elles, effectives dès le 3 octobre, la fin de la vente de pétrole lampant à la station essence de Passamainty, la prohibition de la prostitution sur la commune de Mamoudzou ou encore la publication d’un arrêté de péril imminent pour décaser.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com