29.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
Accueilorange12.642 habitants inquiets interpellent le président Hollande sur l’avenir de Mayotte

12.642 habitants inquiets interpellent le président Hollande sur l’avenir de Mayotte

Remise de la pétition à la directrice de cabinet du préfet ce samedi
Remise de la pétition à la directrice de cabinet du préfet ce samedi

Il avait placé la barre haut, mais était certain d’y parvenir : Tamhani M’madi explose les compteurs pour la pétition du Collectif des citoyens inquiets de Mayotte. Il en a remis ce samedi une copie au préfet Seymour Morsy.

Une pétition qui avait pour objectif 5.000 signatures et qu’un huissier vient d’attester ce jeudi 18 février à plus de deux fois plus, 12.642 signatures, « soit plus de 5% de la population, mais 10% de la population adulte », souligne-t-il, « le président de la République a réagi pour beaucoup moins que ça pour Jacqueline Sauvage ».

Car il attend une réponse forte et ferme de Paris, après que le procureur de Mayotte ait qualifié la situation de « catastrophique », qui pourrait devenir « cataclysmiques », si rien n’est fait.

Une pétition qui traduit l’échec de notre modèle démocratique, obligeant les citoyens à prendre la plume. Car si la population s’est ainsi mobilisée c’est qu’elle ne se sent pas écoutée selon lui : « Un jeune est mort dimanche dernier, et presque aucun média nationaux n’en ont parlé. Nous sommes un territoire de la République qui n’a pas l’impression d’être rattaché à la France. »

« Les jeunes diplômés ont peur de revenir »

Les courriers envoyés aux ministre et dépiutés
Les courriers envoyés aux ministres et députés

Une mobilisation preuve de l’insuffisance du politique, à la fois sur place, « aucun élu n’a évoqué publiquement notre pétition », mais aussi à Paris : « Nous avons donc adressé la pétition à 577 députés de l’Assemblée nationale et à 25 membres du gouvernement. »

Les mesures, il les espère d’ici le mois d’avril, sans préciser de quel ordre : « Des mesures d’urgence à court terme, et à moyen terme une réflexion globale pour engager l’avenir du territoire et éviter la dégradation quotidienne que nous subissons. »

Car Tamhani M’madi n’en peut plus d’entendre parler quotidiennement de départs, « de voir les enfants partir finir leur scolarité ailleurs », « d’assister aux séparations des familles avec les seuls pères qui restent sur place ».

Surtout, il évoque l’échec d’un système : « On envoie nos jeunes se former en métropole, mais ils ont peur de rentrer, alors qu’ils représentent une plus-value pour le territoire. Ce sont des années d’investissement perdues. »

La balle sera dès la semaine prochaine dans la main de François Hollande, des ministres, et des parlementaires. Se la renverront-ils ou la transformeront-ils en décisions courageuses ? « Je ne peux pas croire qu’ils feront la sourde oreilles face à une telle mobilisation. » Les premiers échos se feraient déjà sentir sur place à Mayotte.

Sa victoire, c’est d’avoir fédéré, “toutes les communes de Mayotte sont représentées, nord, sud, est, ouest, et toutes les communautés.”

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FEDER CTE, Europe, Mayotte,INTERREG V

INTERREG : l’impossible fonds européen à fort relent diplomatique

0
Aux difficultés que nous connaissions pour consommer les fonds européens, se sont rajoutées les complications diplomatiques régionales pour consommer efficacement les programmes transfrontaliers de l’INTERREG sur l’enveloppe 2016-2021. Avec comme conséquence, des dégagements d’office. Deux spécialistes européens de ce fonds étaient présents lors de ce comité de suivi, lui conférant un petit air d’examen de passage
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.