«Les petits exilés médicaux» de Mayotte sur France Ô ce dimanche

0
117

On parle beaucoup d’exil dans l’actualité internationale. Mais des exilés, nous savons tous qu’il en existe beaucoup dans notre région y compris à La Réunion qui accueille de nombreux petits enfants qui traversent la mer pour venir se soigner dans les hôpitaux de l’île.

Philippe Bonhomme souhaite que les Evasan se fassent en présence d''un proche
Philippe Bonhomme souhaite que les Evasan se fassent en présence d »un proche

Ces «marmailles», comme on dit là-bas, dont certains sont originaires de Mayotte, sont condamnés à vivre loin de leurs familles à cause de leurs soins. Ce sont eux qu’a rencontré une équipe de «On en parle mercredi», une société de production réunionnaise pour réaliser un documentaire de 52 minutes.

Ce film raconte la vie de ces enfants hospitalisés en très longue durée au CHU à Saint-Denis de La Réunion (principalement en néphro-pédiatrie) qui ne reverront pas leurs parents avant très longtemps. Le documentaire a été projeté l’an dernier dans une salle de cinema de Saint-Denis et il sera visible par le plus grand nombre ce dimanche. Il sera diffusé ce dimanche sur France Ô à 16h40.

« Notre film s’intéresse ainsi à une dimension très particulière de l’exil puisque les exilés dont nous parlons ne sont ni économiques, ni politiques mais médicaux. Et de surcroît des enfants non accompagnés », explique les réalisateurs Philippe Bonhomme et Frédéric Cordier. Ils racontent le chemin tumultueux de ces enfants mahorais venus se soigner au CHU. Il n’y a pas de prise en charge publique à Mayotte pour leurs pathologies rénales. Seule solution : l’Evasan (Evacuation sanitaire) mais sans accompagnement des parents.
Pour eux, c’est le début d’une nouvelle vie, seuls, avec, pour compagnie, le personnel de l’hôpital et la famille d’accueil, quand il y en a une.
Des histoires à découvrir demain dimanche.

Les équipes médicales tentent de combler le vide affectif
Les équipes médicales tentent de combler le vide affectif

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here