23.9 C
Dzaoudzi
dimanche 25 septembre 2022
AccueilFaits diversL'ancien maire de Koungou conteste sa condamnation

L’ancien maire de Koungou conteste sa condamnation

L'hôtel de ville de Koungou
L’hôtel de ville de Koungou

L’affaire d’Ahmed Souffou, maire de Koungou de 2008 à 2011, était à nouveau jugée hier jeudi matin par la Cour d’appel de La Réunion, un nouvel épisode d’une affaire à tiroir. En effet, cette audience faisait suite à une décision de la Cour de Cassation qui avait annulé une décision de la Cour d’appel de Mayotte…

En clair, si l’ancien maire a été relaxé pour des faits de corruption passive, il avait en revanche été condamné à 30 mois de prison dont 18 ferme pour d’autres infractions dont l’aide au séjour d’étrangers en situation irrégulière.

C’est l’Ambassade de France aux Comores qui avait signalé au parquet de Mamoudzou des «dysfonctionnements» le concernant. Il s’agissait principalement d’attestions de séjours douteuses concernant des personnes en situation irrégulière. Une enquête avait alors été diligentée et les enquêteurs étaient allés de découverte en découverte. Non seulement, l’élu fournissait des attestations de résidences fictives, mais il hébergeait aussi plusieurs familles comoriennes en situation irrégulière, sans compter l’emploi fictif, de médiateur, qu’il occupait à la mairie de Mamoudzou.

Un maire révoqué et sans état civil

Palais de justice de Saint Denis à La Réunion (Crédits photo : JIR)
Palais de justice de Saint Denis à La Réunion
(Crédits photo : JIR)

Placé en garde à vue et interrogé, il avait expliqué aux enquêteurs faire tout cela «par charité». Mais cette «charité» avait eu de lourdes conséquences pour la commune. Sa mise en examen, le 3 septembre 2010, et son placement sous contrôle judiciaire renforcé par l’interdiction de se rendre sur le territoire de sa commune, avait entrainé sa révocation. Le 11 janvier 2011, une décision du conseil des ministres le démettait de son titre de maire, considérant qu’il était privé «de l’autorité morale nécessaire à l’exercice de ses fonctions».

Hier à La Réunion, une autre particularité de ce dossier était soulevé par l’avocat général. Si Ahmed Souffou avait bien été élu démocratiquement, on ne trouve pas l’état civil de cet homme.
«Nous sommes devant une défaillance flagrante d’un élu mais aussi d’un état civil. Il s’est servi de ses fonctions électives pour détourner la loi», martèle le représentant du parquet général en requérant la confirmation de la sanction prononcée par la Cour d’appel de Mayotte.

«Si mon client n’a pas été à la hauteur de son mandat, c’est son problème», lance le bâtonnier Georges-André Hoarau. «La peine prononcée est totalement excessive. C’est un primo délinquant. Mayotte est maintenant un département français et il a le droit au respect de tous les textes de la loi française», termine le bâtonnier sudiste.
La Cour rendra son arrêt le 24 mars prochain.

RR, le JDM,
avec le JIR.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupures d’eau à Mirereni et Combani ce vendredi

139126
La Mahoraise des Eaux informe ses usagers de la commune de Tsingoni que suite à une consommation importante sur le réseau de distribution d’eau...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139126
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139126
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139126
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte

Résorber l’insécurité à Mamoudzou : des mesures chocs annoncées par le maire

139126
Le premier édile de Mamoudzou a annoncé ce lundi matin, lors d’une conférence de presse organisée à la mairie, un panel de mesures visant à endiguer la violence sur le territoire de la commune. Parmi elles, effectives dès le 3 octobre, la fin de la vente de pétrole lampant à la station essence de Passamainty, la prohibition de la prostitution sur la commune de Mamoudzou ou encore la publication d’un arrêté de péril imminent pour décaser.

Nettoyage de l’îlot Mtsamboro : un “joyau” à polir et surtout, à dépolluer

139126
Débarrasser l’îlot de Mtsamboro de ses immondices en incluant la population du Nord, tel est l’objectif de l’opération menée ce dimanche par le Conservatoire du Littoral.  Au lendemain des décasages, le joyau du Nord fait peau neuve.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com