Journée mondiale des zones humides: Succès pour les mangroves de Mayotte

0
86

De multiples sorties gratuites étaient proposées ce week-end sur le littoral mahorais.

Dans le cadre de l’opération «A la découverte des mangroves», «de Kawéni à Kani-kéli, en passant par Dembéni et Chiconi, les habitants de Mayotte ont répondu présents», se félicite Mayotte Nature environnement.
Avec les Naturalistes, Adedupass, ICI, Collectif d’associations maoré, Matulay Explorer, Tanimalandi et O.R.O, ce sont plus de 280 personnes qui se sont déplacées sur l’ensemble de l’île pour découvrir ce milieu si particulier.

Rando mangrove à Bandrélé pour les jeunes de l'atelier kayak
Rando mangrove à Bandrélé pour les jeunes de l’atelier kayak

«Cette action aura permis de mieux faire connaître au grand public, le rôle et le fonctionnement de la mangrove ainsi que ses enjeux de préservation. La mangrove est un écosystème qui joue un rôle majeur pour la protection des côtes et pour la préservation de la biodiversité. L’intérêt du public pour sa découverte et son étonnement face à la dégradation de ce milieu montre que la question des déchets, de la coupe du bois ou encore d’occupations illégales (pour l’agriculture ou le commerce) sont des problématiques qui doivent être prises en compte par les collectivités et les services de l’Etat», explique Mayotte nature environnement.

«Parce que la mangrove est un milieu unique, indispensable à l’équilibre écologique, ancrée dans les coutumes locales et qu’elle suscite beaucoup de curiosité, elle fait partie intégrante du patrimoine naturel et culturel de Mayotte. A ce titre, la fédération Mayotte Nature Environnement attend des pouvoirs publics (Services de l’Etat, Conservatoire du littoral, municipalités) qu’ils mettent tout en œuvre pour préserver cette richesse», précise également la fédération.

Découverte du biotope et ramassage de déchets à Bandrélé
Découverte du biotope et ramassage de déchets à Bandrélé

Par ailleurs, d’autres structures avaient profité des opérations autour de la journée mondiale des zones humides pour organiser leurs propres sorties. Là encore, ce fut un succès comme à Bandrélé où 13 jeunes de l’atelier kayak et environnement ont suivi la rando dans la mangrove du village encadrés par Sidi de la brigade nature. Là encore au programme, découverte du biotope, ramassage de déchets et plantation de palétuviers… L’occassion d’apprendre que les déchets que l’on peut jeter dans les rues de Kawéni peuvent se retrouver dans des mangroves bien éloignées de leur point de départ.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here