Sécheresse: de nouvelles mesures mais pas (encore?) de restrictions d’eau

0
92
La toujours inquiétante retenue collinaire de Dzoumogné

Les pluies de ces derniers jours n’ont pas été assez abondantes pour recharger les réserves mises à mal. Le comité sécheresse appelle à préserver nos ressources et lance un transfert des eaux de la retenue de Dzoumogné vers celle de Combani.

La retenue collinaire de Dzoumogné fin 2013
La retenue collinaire de Dzoumogné fin 2013

On espérait l’arrivée du fameux «talweg de mousson» qui amène les pluies de notre saison chaude. Il s’annonce. Mais les pluies qui nous arrosent depuis le week-end dernier ne sont pas encore très conséquentes. Il n’est tombé par exemple qu’un peu plus de 12mm durant les dernières 24h sur Mamoudzou et 31mm sur Mtsamboro… Pas de quoi recharger massivement les retenues collinaires.
Le déficit pluviométrique reste réel et le niveau de la retenue d’eau de Combani très bas.

La sous-préfète et directrice de cabinet, Florence Ghilbert-Bezard réunissait ce mercredi un nouveau comité sécheresse* pour prendre la mesure de l’évolution de la situation… La réunion s’est achevée au moment où il tombait des trombes d’eau sur Mamoudzou.
On en reste encore au stade des petites restrictions mais le comité anticipe une situation de crise.

Les limitations de l’usage de l’eau en vigueur depuis le 4 décembre sur l’ensemble des communes du département sont maintenues. Et depuis le 15 décembre dernier, les maires sont priés de prendre des arrêtés municipaux pour que les polices municipales s’assurent du respect des interdictions. Les religieux ont également été sollicités pour sensibiliser les fidèles lors des prières aux mesures de limitation de la consommation.

D’autres sources d’alimentation

Pour garantir la ressource nécessaire, des solutions ont été examinées en vue de rechercher d’autres sources d’alimentation en eau. A cet effet, deux pompes mobiles vont être acheminées depuis la métropole afin de faire un transfert d’eau de la retenue collinaire de Dzoumogné vers celle de Combani. En parallèle, des stations de forage vont être mises en service, sous le contrôle de l’ARS, pour conforter le réseau de distribution.

La protection des captages était au menu du précédent SDAGE
Vers un transfert d’eau entre les retenus du nord de Mayotte

La préfecture prévient également que des perturbations sur le réseau pourraient survenir au cours du mois de janvier. En fonction de l’évolution de la situation, le préfet pourrait être amené à prendre un arrêté pour des restrictions sur la distribution d’eau courante dans les semaines à venir. Le prochain comité sécheresse prévu le 6 janvier prochain.

On avait déjà connu un contexte similaire fin 2010: le faible niveau des retenues collinaires avait débouché sur une situation de crise, et l’envoie de tankers d’eau avait été évoqué… Nous n’en sommes pas encore là cette saison mais dès à présent, le préfet rappelle «à l’ensemble des habitants de Mayotte de préserver la ressource en eau et d’en faire une consommation raisonnée».
RR
www.lejournaldemayotte.com

*Le comité sécheresse, présidé par le préfet de Mayotte, rassemble les services de la préfecture (SIDPC), de l’ARS, de la DEAL, de la DAAF, de l’ONEMA, du BRGM, du SIEAM ainsi que Météo France et la Mahoraise des eaux. Tous sont en charge du suivi de la situation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here