25.9 C
Dzaoudzi
vendredi 1 juillet 2022
AccueilEconomieUne Agence pour le développement économique du département

Une Agence pour le développement économique du département

Mayotte a besoin d’un projet économique porté par l’ensemble de ses acteurs : le département, l’Etat, les Chambres consulaires, les syndicats, les patronats, pour un partenariat local fort autour de la création et l’accompagnement d’entreprises. C’est donc une kyrielle de signatures qui donnait naissance à l’Agence de Développement et d’Innovation.

Saïd Bastoi pour la CGPME et Djoumoi Djoumoy, CFE-CGC sont partenaires du CD
Saïd Bastoi pour la CGPME et Djoumoi Djoumoy, CFE-CGC sont partenaires du CD

Le contexte économique du département est plus que morose comme le montre la dernière note conjoncturelle de l’IEDOM : un fort taux de chômage, officiel de 24%, mais en réalité prés de la moitié de la population en âge de travailler, et une commande publique en berne, liée aux difficultés des collectivités territoriales, comme le soulignait le président Ramadani, « en raison de la montée en charge de leurs compétences », pas totalement compensées.

Mais aussi, en raison d’un faible tissu économique, constitué essentiellement de très petites entreprises. Un état des lieux qui doit inciter à réduire la dépendance aux transferts publics en mobiliser autour de projets économiques.

« L’emploi doit être la mère des batailles », déclarait Soibahadine Ramadani avant de cosigner la convention de création du Groupement d’Intérêt Public portant l’Agence de développement et de l’Innovation à Mayotte (ADIM). Elle devra suivre deux axes, la promotion de l’attractivité du territoire et l’accompagnement des entreprises, petites, moyennes ou grandes.

Les acteurs économiques autour d’une même vision

Etat et conseil départemental partenaires
Etat et conseil départemental partenaires

Une initiative du département qui appelle une mise en garde du président : « L’ADIM deviendra ce que ses représentants en feront, et dépendra de la mobilisation de ses financeurs. »

Ils sont 10 partenaires à avoir acté cette création ce mardi matin : le Conseil Départemental de Mayotte, le Centre Universitaire de Formation et de Recherche de Mayotte, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Mayotte « CCIM », la Chambre d’Agriculture de Pêche et d’Aquaculture de Mayotte, le MEDEF Mayotte, la CGPME Mayotte, la CGTMA, l’UI CFDT Mayotte, l’UD FO 976 et l’UD CFE CGC 976. Seul manquait le directeur du Centre Universitaire dans l’hémicycle Younoussa Bamana.

Il s’agit donc notamment de rassembler tous les acteurs économiques et institutionnels, dont les syndicats et les organisations patronales, autour d’une même vision, et de proposer une agence adaptée aux spécificités de l’économie mahoraise.

Validation par la préfecture

Un discours volontariste de Mohamed Ali Hamid
Un discours volontariste de Mohamed Ali Hamid

Elle sera structurée en quatre pôles : « Entreprises » pour dynamiser le tissu économique endogène, « Innovation » pour notamment « promouvoir le développement numérique des entreprises », comme le défendait Thierry Galarme, président du Medef Mayotte, le pôle « Attractivité et compétitivité des territoires » en proposant « une offre foncière et immobilière adaptée », et enfin, le pôle « Observation durable du territoire », orienté vers les études et statistiques indispensables à la compréhension du tissu économique.

La représentante de la préfecture soulignait la difficulté pour les entreprises mahoraises de se structurer et à monter en compétence. C’est d’ailleurs la préfecture qui devra valider la création de l’ADIM, « nous le saurons d’ici deux mois », déclarait Enfanne Haffidou, le DGA Finances du conseil départemental. Ensuite, un directeur sera désigné.

“Pas de concurrence avec l’existant”

"Nous continuerons à accompagner les structures existantes", rassure Enfanne Haffidou
“Nous continuerons à accompagner les structures existantes”, rassure Enfanne Haffidou, au centre

Cette nouvelle structure ne concurrencera pas l’existant, et « le conseil départemental continuera à jouer son rôle d’accompagnateur des établissements en place », certifie toujours le DGA. Rappelons le conseil départemental assure la compétence régionale sur l’économie au titre de son statut d’assemblée unique.

Un lancement qui ne pouvait que réjouir Mohamed Ali Hamid le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Mayotte, fraîchement remise à niveau, qui lâchait un « Enfin ! », pour marquer cet « acte décisif pour le développement économique du territoire. » Il soulignait la volonté de la nouvelle équipe de l’exécutif « de faire moins de politique et plus d’économie. » Une nouvelle qui « doit ramener l’espoir », mais sur un territoire qui entend trop souvent parler de « Plans » et de « Séminaires », elle doit surtout se concrétiser dans les faits. Le choix du directeur sera donc déterminant. Elle s’installera dans les anciens locaux de la SIM Place Mariage.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

La première pierre du futur “collège de l’île aux parfums” était...

139529
Parents d'élèves, entreprises, architectes mais aussi hautes instances du rectorat se retrouvaient hier à M'tsangamouji pour faire le point sur les travaux de rénovation et d'extension du collège de Mt'sangamouji. Renommé " collège de l'île aux parfums", l'établissement disposera désormais de plusieurs salles high tech pour la pratique des sciences et de la technologie, mais aussi d'une cantine capable de servir 1200 plats par jour.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
AMF, Délégation outre-mer, Mayotte

Création d’une délégation ultramarine au sein de l’Association des maires de France

139529
C'est une 1ère chez les maires de France: ils ouvrent une plage d'expression propre à leurs pairs d'outre-mer. Pour Mayotte, c'est logiquement Madi Madi Souf, président de l'AMM, qui y siège
Assemblée nationale, Mayotte, LR, LIOT, Outre-mer

Les derniers échos ultramarins de l’Assemblée nationale

139529
On sait dans quelle commission vont siéger nos deux députés mahorais. Quant au 10ème groupe politique qui devait être dédié aux députés outre-mer, LIOT, c'est une autre configuration qui émerge

Mayotte La 1ère et l’audiovisuel public vent debout contre le président Macron

139529
Dans le cadre de l’ouverture de la XVIe législature au Palais Bourbon aujourd’hui, les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, UNSA, CGC et CFTC appellent au rassemblement. Un mouvement de contestation suivi localement par la rédaction de Mayotte La Première. L’objectif, alerter les parlementaires sur la suppression de la contribution à l'audiovisuel public. Des perturbations des programmes sont à prévoir.
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139529
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139529
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com