Les artistes comoriens s’unissent pour sauver la forêt avec l’ONG Dahari

0
84

Ce n’est pas seulement un thème à la mode: la déforestation doit nous impliquer tous, sur le mode « un arbre abattu-un arbre replanté ». L’association Dahari a choisi de s’investir dans cette cause. Un projet qui veut fédérer les comoriens de la planète. Mayotte ferait bien de s’en inspirer.

Des brûlis détruisent une nature jusqu'alors inviolée pour laisser place aux cultures
Des brûlis détruisent une nature jusqu’alors inviolée pour laisser place aux cultures

Pour lutter contre la déforestation à Anjouan, Dahari va produire un album avec les artistes comoriens. Le projet sera financé par une campagne de financement participatif (crowdfunding) lancée depuis le 2 décembre via la plateforme en ligne Indiegogo. Le montant à récolter s’élève à 60.000 $. Les donateurs pourront apporter leur soutien à Dahari et aux artistes, en pré-commandant l’album ou en achetant d’autres contreparties, y compris des circuits touristiques sur mesure organisés par Dahari.

Avec l’argent collecté, l’ONG Dahari va planter 150.000 arbres en 2016 avec les communautés comoriennes pour augmenter les revenus des agriculteurs, pour protéger les sources d’eau et fournir de la nourriture pour la biodiversité endémique. « Le but global est d’augmenter les revenus agricoles et de sécuriser les ressources en eau de 35.000 des plus pauvres comoriens, ainsi que de sauver la roussette de Livingstone, une espèce menacée d’extinction », indique l’association.

Un album pour la forêtForet

Les artistes Maalesh, Cheikh MC, Eliasse, Mounawar, Costy, Dadiposlim et Goulam ont déjà répondu à l’appel lancé par le groupe anjouanais Ouvoimoja. La musique d’Ouvoimoja, un mélange de reggae, de folk et de mgodro comorien, parle de la beauté des Comores et de la dure réalité de la vie dans ces îles. L’album Sing for Comoros Forests sera utilisé par Dahari pour motiver les jeunes générations et la diaspora à se réunir pour l’avenir des Comores, en diffusant largement l’album dans les villages et en organisant une tournée de concerts.

L’ONG Dahari se présente

« Dahari est une ONG comorienne créée en février 2013, née du projet Engagement Communautaire pour le Développement Durable. Elle profite de l’expertise, de l’équipe qualifiée ainsi que des partenaires privilégiés du projet qui a travaillé aux Comores entre 2008 et 2013. Depuis 2013, elle développe des techniques qui donnent du pouvoir aux communautés pour stopper la déforestation tout en assurant des meilleurs revenus. Aujourd’hui Dahari a déjà soutenu 3.500 comoriens à augmenter leurs revenus par l’agriculture, et a développé les premières initiatives de gestion forestière aux Comores pour protéger les ressources en eau et la biodiversité. »

La zone d’intervention actuelle de l’ONG s’étend sur onze villages des communes d’Adda-Daoueni, Sima, Moya et Ngandzalé. Un plan stratégique pour 2015 à 2020 est publié avec objectif d’étendre les interventions au niveau national. Elle est financée, entre autres, par l’Union Européenne, le Fonds de Partenariat pour les écosystèmes critiques, le Programme Franco-Comorien de Codéveloppement.
60 jours pour donner

La campagne de financement participatif de Dahari a été lancée le 2 décembre sur le site Indiegogo.com, pour une durée de 60 jours. « C’est aussi l’occasion pour les comoriens de la diaspora de s’investir concrètement dans une cause vitale pour le pays. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page de collecte. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here