27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 26 juin 2022
AccueilEconomieVagues autour de l’octroi de mer : « Je ne veux plus...

Vagues autour de l’octroi de mer : « Je ne veux plus entendre d’ordre d’un commandant qui a mal gouverné notre bateau ! »

La phrase de la présidente du Comité départementale du tourisme résume les oppositions qui sont maintenant marquées au sein de l’assemblée départementale. Elle s’adressait à l’ancien président Zaïdani. Il était question de revisiter les taux d’octroi de mer et sa répartition aux communes. Le département devrait recevoir un coup de pouce du gouvernement avec un effacement de 18 millions d’euros de dettes.

Présentation octroi de mer hémicycle - copieLa séance portait sur les finances, dont le Plan de redressement mis en œuvre par le conseil départemental pour tenter de résorber les 61 millions d’euros de déficit, auquel nous avions consacré un article.

Marquant son désaccord avec la réorganisation de l’administration en cours, Daniel Zaïdani a reproché avec vigueur à la nouvelle équipe une « chasse aux sorcières » : « je souhaite que les agents licenciés ne soient pas uniquement MDM. » Il marquera plus tard son désaccord sur le chapitre de l’octroi de mer, provoquant la réaction de la conseillère départementale.

Les deux clans, qui ne se voulaient au départ ni majorité, ni opposition, ont fini par trouver un vrai terrain de désaccord, qui prend naissance à écouter Chihaboudine Ben Youssouf, dans le fait qu’ils ne seraient pas associés au débats et aux prises de décision. On assiste alors à deux écoles à propos de l’Octroi de mer.

« Remise à plat de l’octroi de mer en 2016 »

Ben Issa OUsseni et Enfanne Haffidhou, élu et cadre en charge des finances du département
Ben Issa OUsseni et Enfanne Haffidhou, élu et cadre en charge des finances du département

Cette taxation à l’importation des produits, et à la production locale, a permis de collecter 81,3 millions d’euros en 2014, dont 69% ont été versés aux communes, et 31% au Département. Comme le faisait remarquer Aynoudine Salime, « le conseil départemental se rend impopulaire en fixant des taux pour des recettes qui ne lui sont pratiquement pas destinées. »

En conséquence, les élus proposent de rétablir une assiette plus favorable, 45% pour le Département, et 55% aux communes. Mais ça, c’était avant « l’amendement Ibrahim », comme l’appellent les élus, pour dénoncer le plafonnement de leurs ressources à 24 millions d’euros par le député mahorais.

Ils ne désespèrent pas que cet amendement soit retoqué par le premier ministre, alors que le ministre du budget serait « sceptique quant aux conséquences de l’amendement et demande une remise à plat globale pour 2016 », selon Louis-Alexis Chenat, directeur du cabinet Chenat conseil qui aide le département à harmoniser les taux de l’octroi de mer.

Tabac et batteries à 60%

Daniel Zaïdani apportait la contradiction
Daniel Zaïdani apportait la contradiction

Ainsi de 24 taux, la liste s’est réduite à 9, avec des diminutions voire des exonérations : les livres et journaux sont passés à 0%, les carburants à 2,5%, les viandes, fruits et légumes et électroménager à 5%, les véhicules de transport et produits médicaux, et tout l’équipement photovoltaïque à 10%, les cafés, thé, savons et matériaux non transformés à 20%, les parfums, jus, eau en bouteille et téléphone portable à 30%. Les super taxes concerneront le tabac et les batteries, 60%, les cartouches et armes à feu, 90% et l’alcool, 100%.

Des évolutions de taux qui répondent à trois objectifs. Favoriser l’émergence économique d’un secteur privé fort, tout d’abord, « les entreprises du BTP dont le matériel sera davantage taxé, pourront se rattraper sur l’accès aux marchés publics », affirme Louis-Alexis Chenat, en incitant au formel, « pour importer un produit exonéré, l’entreprise devra justifier de son immatriculation. » Exit les petits foundi non déclarés, et l’habitat illégal touché par l’augmentation de la taxe sur l’importation des tôles.

Vérification de l’impact sur les prix

Fatimatie Bintie Razafinatoandro
Fatimatie Bintie Razafinatoandro

Protéger les consommateurs à bas revenus ensuite, par la baisse des taux sur les produits de consommation courante, et le conseil départemental ne veut plus se faire avoir : « Des actions de vérifications des prix seront effectués par les services du département tous les trimestres pendant deux ans sur la base d’un panier de produits. »

Le produit fiscal sera maintenu à l’identique, « il devrait même atteindre 86 millions d’euros cette année, et nous visons 100 millions d’euros l’année prochaine. »

Mais sans aucune garantie que leur clef de répartition 45-55 avec les communes soit entérinée par un décret, « on aurait dû basculer dans le droit commun s’il n’y avait pas eu ‘l’amendement Ibrahim’ qui nous a privé de 19 millions d’euros de surplus pour 2015 ! », s’agace Ben Issa Ousseni, élu en charge des finances

Daniel Zaïdani proposait une autre solution, « ne pas s’occuper de partager l’octroi de mer avec les communes, mais de demander à l’Etat de garantir les recettes de 170 millions d’euros comme il l’avait promis, et même à 190 millions comme nous aurions dû l’exiger ! » Une intervention qui fera sortir de ses gonds la présidente du CDTM Fatimatie Bintie, Razafinatoandro, et Raïssa Andhum, conseillère de Koungou, « c’est lui qui était aux manettes à l’époque ! Je ne veux plus entendre d’ordre d’un commandant qui a mal gouverné notre bateau ! »

Le président Soibahadine Ramadani part justement à Paris lundi. Reçu par Marc Vizy, le conseiller outre-mer de François Hollande, il devrait lui être confirmé un effacement de dette de 18 millions d’euros sur le trop perçu fiscal. Et d’autres bonnes nouvelles pourraient lui être annoncées.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Artisanat, Mayotte

Artisanat : 10ème édition de Made in Mayotte à Mamoudzou

139522
Comme chaque année, les départs en vacances et les arrivées de touristes sont l'occasion de proposer des objets d'artisanat d'art typiques de l'île. Les stands seront ouverts 15 jours à partir du 5 juillet
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139522
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139522
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139522
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Yaël Braun Pivet,Thani Mohamed Soilihi, Mayotte

Les sénateurs mahorais invitent l’INSEE à sortir Mayotte de son long tunnel statistique

139522
Comme un écho à notre mise en garde en mai dernier sur « l’effet tunnel » de l’INSEE à Mayotte, le courrier des sénateurs Abdallah et Thani Mohamed aux ministres des Finances et de l’Outre-mer, lance une bouteille dans une mer de données périmées concernant Mayotte.

Le Cesem félicite les députés élus et entend collaborer avec eux dans l’intérêt de...

139522
Suite aux résultats des élections législatives, le Conseil économique, social et environnemental de Mayotte a fait savoir par communiqué qu’il « félicite Madame Estelle Youssouffa et Monsieur Mansour Kamardine ». Des qualités qui se complètent Si...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com