25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 26 juin 2022
AccueilorangeConseil cadial : la sécurité des cadis et la radicalisation à l’ordre...

Conseil cadial : la sécurité des cadis et la radicalisation à l’ordre du jour

C’est la deuxième fois en un mois que le Conseil des cadis de Mayotte est à ce point médiatisé. La petite salle de la rue du Collège qui reçoit tous les mardis les religieux, commence à ne plus suffire à l’actualité, ses flashs et ses caméras. Un partenariat avec le COSEM sur le radicalisme était en discussion.

Elmamouni Mohamed Nassur, porte-parole des cadis, devant les nombreux courriers d'inquiétude des habitants
Elmamouni Mohamed Nassur, porte-parole des cadis, devant les nombreux courriers d’inquiétude des habitants

Plusieurs points à l’ordre du jour de cet hebdomadaire Conseil cadial. Le premier concerne la sécurité… des cadis. De manière inattendue, ceux qui sont souvent vus comme les grands sages venant à bout des conflits intervillages, sont de moins en moins respectés.

Ils sont même victimes de violences, ainsi que témoigne le cadi Mahamoudou Hamada, le 1er adjoint du Grand Cadi : « J’avais été appelé dans le cadre d’une conciliation au sein d’un couple. Seule la femme était présente, mais quand son mari m’a vu dans la rue, il m’a menacé d’une gifle puis d’un couteau. »

Les hommes de Dieu en ont fait part au préfet qui a mis à leur disposition deux référents, un gendarme, le commandant Jean-Christophe Larroque, épaulé par un adjoint le commandant Bichon, et un Major de police, Saïd Halidi Moustafidou. Le cadi menacé indique qu’il va déposer plainte, la justice de la République prend ainsi le relai de la justice cadiale.

Combat conjoint contre radicalisme et insécurité

Mahamoudou Hamada a été menacé
Mahamoudou Hamada a été menacé

C’est encore la sécurité qui est mise en avant pour le deuxième point : une convention de partenariat entre le Conseil cadial et l’association COSEM, le Conseil de quartier pour la Sécurité de Mayotte, d’Elad Chakrina. L’avocat ayant eu un accident de scooter, la signature conjointe avec le Grand Cadi n’a pas été possible, mais le document a été longuement discuté.

De toute évidence, le COSEM change là de registre. Stade au-dessus de l’opération Voisins vigilants, il organise depuis 3 mois des patrouilles de nuit formées d’habitants solidaires dans la lutte contre les cambriolages et la délinquance.

Mais c’est franchement sur le fléau du radicalisme (le mot revient 8 fois) qu’est attendu ce partenariat cadis-COSEM. Replaçant le contexte, « les attentats commis à Paris le 13 novembre 2015 par des terroristes se revendiquant d’un fanatisme religieux », le document rappelle les 95% de musulmans modérés présents sur l’île et la nécessité « d’intervenir dans les mosquées et les villages de l’île, pour rappeler à ses habitants la nécessité de lutter contre toute forme de radicalisme afin de préserver la sécurité de tous. »

Un terreau favorable à l’endoctrinement

Partenariat entre le COSEM et Nourdine Bacar, Grand Cadi de Mayotte
Partenariat entre le COSEM et Nourdine Bacar, Grand Cadi de Mayotte

Les interventions sont précisées : une prise de parole dans les lieux de culte, la formation des imams par les cadis « pour un meilleur encadrement des prêches religieux », l’organisation de réunions villageoises sur les dangers du radicalisme et la présentation d’exposés dans les établissements scolaires. Car, les nombreux courriers qu’ils étalent en sont une preuve, les cadis sont interpellés par les habitants sur une demande d’explication du djihad et de la radicalisation et ses signes. Un référent sera nommé chez les cadis, et ces actions seront financées par des dons et des subventions publiques.

En rétablissement, Elad Chakrina nous explique le risque : « Mon inquiétude est venue du décès d’un Mahorais en Syrie et de la présence d’un Réunionnais parmi les terroristes. On sait que l’endoctrinement cible les populations misérables. Ici, les mineurs isolés, les jeunes en mal être identitaire, la perte de repères liés à la départementalisation, offrent un terreau favorable. Il faut y rajouter les jeunes étudiants du Moyen Orient en quête de reconnaissance sociale. »

Il accuse certains discours radicalisés sur l’île, « qui mettent dans le même panier djihad et terrorisme. Nous sommes dans l’islam extrémiste. »

Il s’agit pour lui d’un principe de précaution, censé aussi agir contre les partisans d’un retour dans le giron comorien qui pourrait saisir ce prétexte d’une agitation pour souligner l’incongruité d’un îlot musulman au sein de la République française.

« De toute façon, le COSEM autant que les cadis, se doivent d’informer la population sur les risques d’embrigadement, c’est un geste civique », conclut Elad Chakrina.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Demain, grand départ de la 38e édition de la Course de...

139522
Dans la perspective de sécuriser le parcours et l’événement prévu demain, la circulation sera interdite du Boulevard Mawana-Madi (rond-point Baobab) jusqu’à la place Zakia...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139522
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139522
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139522
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Yaël Braun Pivet,Thani Mohamed Soilihi, Mayotte

Les sénateurs mahorais invitent l’INSEE à sortir Mayotte de son long tunnel statistique

139522
Comme un écho à notre mise en garde en mai dernier sur « l’effet tunnel » de l’INSEE à Mayotte, le courrier des sénateurs Abdallah et Thani Mohamed aux ministres des Finances et de l’Outre-mer, lance une bouteille dans une mer de données périmées concernant Mayotte.

Le Cesem félicite les députés élus et entend collaborer avec eux dans l’intérêt de...

139522
Suite aux résultats des élections législatives, le Conseil économique, social et environnemental de Mayotte a fait savoir par communiqué qu’il « félicite Madame Estelle Youssouffa et Monsieur Mansour Kamardine ». Des qualités qui se complètent Si...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com