23.9 C
Dzaoudzi
lundi 27 juin 2022
AccueilorangeMiss Mayotte : la robe est retirée

Miss Mayotte : la robe est retirée

Miss Mayotte devra se rhabiller pour le conseil départemental. Sa représentante a ordonné hier de retirer la robe sur laquelle les créatrices travaillaient depuis trois mois. Tous les acteurs dénoncent tout bas une politisation de l’affaire de la robe de Miss Mayotte.

Les jambes ceintes de la queue de l'hippocampe déposée par Viviane
Finitions de la robe par Viviane Bellais

L’association Wama qui organise pour le Comité miss France les élections des miss à Mayotte, s’est réunie hier à 17h30. Il s’agissait de se positionner sur la polémique soulevée par la confection en kofia de la robe de miss Mayotte.

La conseillère technique de la présidente du Comité départemental du tourisme (CDTM) a tranché en indiquant qu’elle ne reconnait pas Mayotte à travers cette robe. « Un non catégorique, sans même saluer la qualité du travail effectué », constate Franck Servelle, représentant du Comité Miss France à Mayotte.

C’est évidemment l’effondrement du côté de la créatrice mahoraise Viviane Bellais, de Sada, et de son assistante Solène Faure, qui ont passé trois mois à travailler sur la robe, « dont tous nos week-ends ». Elle défendait son point de vue en rappelant que c’est une robe haute-couture, « appelée à figurer en bonne place dans un musée comme celui du quai Branly, notamment sur l’utilisation des techniques du kofia. »

Menaces

Assemblage de bandes de kofia
Assemblage de bandes de kofia

Pour le conseil départemental, le kofia est trop associé aux hommes qui s’en coiffent pour aller à la mosquée, et s’oriente vers le salouva qu’il juge plus emblématique de l’île. Viviane Bellais y voit une occasion perdu de sanctifier un art de tissage qui se perd à Mayotte : « nous n’avons plus Guerlain et les ylangs, il ne nous restait plus que cet artisanat à défendre. »

Le pire, c’est que le thème avait été envoyé au CDTM, qui avait accepté que miss Mayotte soit toute de kofia vêtue, « le ministère de la Culture a d’ailleurs été emballé », souligne la créatrice. Une incompréhension qui est arrivé par les réseaux sociaux, qui ont fait pencher la balance. Et incité le conseil départemental à aller dans le même sens. « Sa représentante nous a même fait comprendre qu’elle pourrait ne pas nous suivre sur les prochaines élections », rapporte Franck Servelle. Cette année le département a versé 80.000 euros.

La robe va continuer à vivre

Le salouva porté par les femmes Mahoraises
Le salouva porté par les femmes Mahoraises

Cette robe va néanmoins être mise à l’honneur au FIMA, le Festival International de la Mode Africaine, « elle va faire le tour du monde », confirme Viviane Bellais, qui lui prédit un bel avenir.

La présidente de l’association Wama, Stanisla Saïd, la Miss Mayotte 2012, s’est montrée solidaire du conseil départemental, « mais elle subit également des pressions », atteste un participants à la réunion. C’est en tout cas elle qui a désormais la charge de trouver rapidement la robe régionale que portera Miss Mayotte. Et ce ne sera pas du sur-mesure, la belle s’envolant vendredi pour Paris.

Ce serait donc une robe-salouva que portera Ramatou Radjabo pour le défilé traditionnel. « Rien de local ! », reprochent Franck Servelle, découragé, et Viviane Bellais. Elle compte bien demander un dédommagement pour ce revirement, « notamment au Comité organisateur de miss France. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Lagon, Mayotte

« L’art et la mer », un appel à projet ambitieux du Parc...

139533
Le Parc naturel marin de Mayotte et la Direction des affaires culturelles (DAC) de Mayotte s’associent pour lancer un appel à projets de résidences artistiques en faveur des enjeux écologiques de l’île, notamment en ce qui concerne son environnement marin. Cet appel à projets entend démocratiser les pratiques artistiques et la transition écologique.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139533
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139533
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139533
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139533
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Yaël Braun Pivet,Thani Mohamed Soilihi, Mayotte

Les sénateurs mahorais invitent l’INSEE à sortir Mayotte de son long tunnel statistique

139533
Comme un écho à notre mise en garde en mai dernier sur « l’effet tunnel » de l’INSEE à Mayotte, le courrier des sénateurs Abdallah et Thani Mohamed aux ministres des Finances et de l’Outre-mer, lance une bouteille dans une mer de données périmées concernant Mayotte.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com